Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Une communauté de 5 200 experts en prévention au service de l’automobile

IRP Auto Solidarité-Prévention a rassemblé l’été dernier des milliers de préventeurs au sein d’une plateforme d’intelligence collective. Aujourd'hui, ils développent ensemble des outils pour aider les entreprises du service automobile à appliquer les consignes sanitaires.

Télétravail, port du masque, distanciation sociale… Depuis la crise de la Covid-19, de nouveaux enjeux sanitaires se profilent dans les entreprises en matière de santé au travail. Pour protéger les salariés des risques de contamination, les employeurs doivent procéder à de nombreuses réorganisations. Tant en termes d’aménagement des locaux que de management. À cet égard, le groupe IRP Auto Solidarité-Prévention a fait appel cet été à l’application d’intelligence collective Stig.pro. Objectif : monter une communauté solidaire de partage de bonnes pratiques de prévention, au sein de la branche des services de l’automobile. Et ce, afin de sensibiliser ses salariés aux bonnes pratiques sanitaires.

le-projet-participatif-englobe-l-ensemble-des-metiers-lies-aux-services-automobiles

Le projet participatif englobe l’ensemble des métiers liés aux services automobiles. Comme la réparation, la location, l’entretien des véhicules… © Sunyu Kim / Unsplash

Une communauté d’experts en prévention

Pour ce spécialiste de la prévention dans le secteur des services de l’automobile, cette démarche participative s’avère inédite. Il s’agit d’aider les entreprises des services de l’automobile à repenser leur organisation, afin d’adapter leurs activités en fonction des contraintes sanitaires. Pour y parvenir, IRP Auto Solidarité-Prévention a donc eu l’idée de créer une communauté d’experts en prévention sur la plateforme digitale d’intelligence collective Stig.pro. Laquelle a été baptisée pour l’occasion l’Atelier Prévention IRP AUTO.

400 000 salariés concernés

En question, il s’agit de rassembler les acteurs en prévention de la branche des « services de l’Automobile ». Laquelle rassemble 400 000 salariés répartis au sein de 70 000 entreprises. Concrètement, la branche regroupe l’ensemble des activités générées par les véhicules. De leur sortie de l’usine de fabrication jusqu’à leur déconstruction et leur recyclage. En passant par leur commercialisation, leur entretien, leur réparation et l’ensemble des services issus de leur usage.

Plusieurs milliers de participants

Cet été, plus de 5 200 experts en prévention se sont donc rassemblés sur la plateforme. Et ce afin d’y déposer leurs idées, commenter celles des autres et créer des synergies. Au total, cette expérience collective a abouti à 924 votes, 81 idées ainsi que 20 améliorations. Au programme, la communauté a planché sur des domaines tels que la relation client, la protection des salariés, le réaménagement des locaux. Ou encore le traitement des véhicules.

Distanciation sociale

Parmi les idées qui ont émergé, le groupe cite la distribution de masques pendant un moment convivial comme les pauses café. Une manière astucieuse de désamorcer les angoisses dues à la crise sanitaire. En ce qui concerne l’organisation du travail, certains ont eu l’idée de mettre en place un planning horaire. Ce qui permet de limiter la présence de plusieurs salariés dans un espace commun. Et donc de respecter la distanciation sociale. De même, pour diminuer les risques d’exposition au virus, il y a la possibilité de poser un meuble devant le comptoir d’accueil.

Adapter les véhicules 

Il est également possible de réaliser certaines tâches par mail avec le client, avant chaque rendez-vous. Comme la procédure de dépôt ou la restitution du véhicule dans le cas de contrats de location. Autre idée intéressante : la création d’un « kit de protection véhicule » pour limiter les contacts dans le véhicule. Lequel pourrait contenir une housse de protection, un tapis de sol. Ou encore des protections pour le volant, le pommeau de vitesse et le frein à main.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion