Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Une combinaison de protection contre le risque chimique et nucléaire

Dédiée aux opérateurs de maintenance et de nettoyage de sites dangereux, cette combinaison à capuche a été conçue par Kimberly-Clark. Conçue dans un tissu SMS en polypropylène traité à l’électret, elle allie protection et respirabilité.

Dans certains secteurs industriels, les opérateurs en charge de la maintenance et du nettoyage de sites sensibles sont soumis à des expositions de produits dangereux. À cet égard, le fabricant d’équipements de protection individuelle (EPI) Kimberly-Clark a développé une combinaison de protection contre les particules chimiques et radioactives. Baptisé Kleenguard A20 Reflex, ce vêtement à usage unique combine protection et respirabilité. 

cette-combinaison-est-dediee-aux-nettoyage-et-maintenance-de-site-sensible

Cette combinaison de protection a été conçue pour les opérations de nettoyage et de maintenance sur site sensible. © Kimberly-Clark

Un tissu en polypropylène

Il s’agit d’une combinaison à capuche dotée d’un nouveau tissu SMS à 30 % de polypropylène, bénéficiant d’un traitement polarisant KCP à l’électret. Une technique qui permet d’augmenter de 80 % l’efficacité de filtration du tissu SMS, par comparaison au tissu SMS dont la filtration est uniquement mécanique.

Une protection de type 5 et 6

De fait, la combinaison a été conçue pour les zones à haut risque, offrant une protection contre les particules (type 5) ainsi qu’une protection limitée contre les projections d’aérosols et les projections légères de substances liquides (type 6). Par ailleurs, il est adapté à une utilisation contre les poussières radioactives (NF EN 1073-2).

des-poignets-et-chevilles-elastiques-empechent-l-entree-des-contaminants

La combinaison présente des poignets et des chevilles élastiqués qui empêchent l’entrée des contaminants. © Kimberly-Clark

Une fermeture éclair imperméable

Son design permet également à protéger contre les éclaboussures, avec une fermeture éclair imperméable avec rabat de protection. De même, des poignets et des chevilles élastiqués empêchent l’entrée des contaminants.

Un vêtement confortable

Côté confort, le vêtement a été pensé de manière ergonomique afin de faciliter la liberté de mouvement. Par exemple, il bénéficie de manches plus longues, ou encore d’un espace au bas du dos pour éviter les risques de déchirure. 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion