Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Une assurance dédiée aux objets connectés en panne

Commander des interventions à domicile, résoudre une panne technique à distance ou obtenir le remboursement d’un appareil connecté défectueux, les sociétés JeChange et HomeServe se sont associées pour élaborer une assurance dédiée à la domotique.

Une caméra de vidéosurveillance endommagée ou un détecteur de fumée défectueux et c’est toute l’habitation qui est en danger ! Sans compter les petits tracas occasionnés par une éventuelle panne des appareils d’éclairage ou de contrôle d’accès. Pour aider les particuliers à résoudre ces complications domotiques, l’assistant personnel gratuit dédié à la réduction des factures JeChange s’est associé à un spécialiste des services d’assistance à la maison, HomeServe. Objectif : développer une assurance dédiée aux objets connectés. Baptisée MaisonConnectée, l’offre inclut un service d’assistance téléphonique disponible non stop.

Des pannes pas communes

Pour une simple ampoule grillée, il suffit d’éteindre le disjoncteur afin de la changer. Le pêne d’une fenêtre grince, un peu d’huile de graissage devrait faire l’affaire. Quant aux enceintes HiFi capricieuses, on change la prise jack et le tour est joué… Lorsqu’il s’agit de simples appareils électroniques, les dysfonctionnements se règlent souvent en un tournemain. Dans le cas d’objets connectés, en revanche, il ne suffit pas d’être un peu bricoleur pour se tirer d’affaire. Connectique, électronique, mécanique… la manipulation de ces appareils intelligents réclame généralement la compétence de professionnels. Une étude CSA commandée par HomServe révèle que 18% des interrogés ont connu au moins une panne liée à la domotique durant l’année 2018.

Une assurance au service de la sécurité des foyers

Dans ce contexte, il est judicieux de se doter d’une assurance couvrant l’ensemble des objets connectés de la maison, telle que celle proposée par HomeServe et JeChange. Côté protection, l’offre inclut tous les appareils liés à la gestion des risques comme les détecteurs de fumée, de fuite d’eau ou de monoxyde de carbone. Elle concerne aussi les objets connectés de sécurité tels que les caméras de vidéosurveillance, les alarmes, les sonnettes ainsi que les détecteurs d’ouverture ou de mouvements.

Un numéro d’auto-dépannage

En outre, l’assurance est pourvue d’une assistance téléphonique permettant aux utilisateurs d’appeler un expert pour des services tels que l’installation d’un objet connecté, la résolution d’un dysfonctionnement ou l’aide à la réparation d’une panne à distance. Sachant que si cette alternative ne s’avère pas efficace, il est possible de commander une intervention à domicile. Avec un ticket d’entrée de 5,99 euros par mois, l’offre promet le remboursement sur la valeur à neuf d’un appareil qu’on ne peut plus réparer, à raison de deux paiements par an. La seule condition étant que le modèle en question ait été acheté neuf, en France, pour un prix supérieur à 50 euros…

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion

Suivez-nous