afin-de-detecter-automatiquement-les-violences-verbales-l-application-fonctionne-en-tache-de-fond

Une appli smartphone pour protéger les équipes mobiles des agressions verbales

Défendre les personnes sur leur lieu de travail, c’est le credo de l’entreprise Sensivic, spécialiste des solutions de détection audio intelligente. Objectif : éviter chez les salariés le stress, les traumatismes, les dégâts physiques, les pertes financières potentielles et optimiser la qualité de vie au travail. Face aux tensions politiques et sociétales qui exacerbent la montée de la violence, Sensivic a donc choisi de développer QiLPi, une application smartphone qui détecte automatiquement les agressions verbales. Une innovation qui se destine principalement aux personnels soignants, aux équipes d’accueil, aux enseignants ou même aux élus, parfois confrontés à public agressif ou violent. Selon Pascale Demartini, la pédégère de Sensivic, l’agression verbale est la première étape du processus de violence. La détecter automatiquement en temps réel traite le problème à la racine et offre la possibilité d’agir plus rapidement avant que la situation ne dégénère. Il s’agit aussi de mieux évaluer les incidents et les protocoles ainsi que de rassurer le personnel. Une situation que cherche à résoudre QiLPi, en intervenant dès le début d’une altercation.

lapplication-qilpi-fonctionne-aujourdhui-sous-android-10-et-sera-developpee-en-cours-dannee-sous-ios
L’application QiLPI fonctionne aujourd’hui sous Androïd 10 et sera développée en cours d’année sous IOS.

Détecter les agressions verbales quelle que soit la langue utilisée.

Afin de détecter automatiquement les violences verbales, l’application fonctionne en tâche de fond et identifie les variations brutales de la prosodie : par de brusques montées sonores de la voix, associées à des accélérations soudaines du rythme syllabique. Ces éléments, une fois analysés, vont être associés à l’énervement, la colère, aux comportements agressifs ou aux incivilités. Et ce, de façon universelle, peu importe la langue utilisée. Par ailleurs, la technologie n’enregistre ni ne transporte aucun son. En fait, elle les transforme nativement en métadonnées et cherche à détecter s’il y a un modèle sonore anormal qui correspondrait à une attaque verbale.

afin-de-detecter-automatiquement-les-violences-verbales-l-application-fonctionne-en-tache-de-fond
Afin de détecter automatiquement les violences verbales, l’application fonctionne en tâche de fond. © D.R.

Une alerte en temps réel pour le Manager et les secours

Dès lors qu’une agression verbale est détectée, une alerte en temps réel est notifiée sur une interface Manager (Qilpi Manager ou bien une interface client de gestion d’équipe). Celle-ci va gérer l’équipe et piloter les secours. Elle reçoit l’alerte, géolocalise l’agressé et missionne l’équipier le plus proche pour le secourir. Les échanges entre l’interface de pilotage et les interfaces de détection se font via le système de notification du téléphone : « Fausse alerte », « Je m’en occupe / Je ne suis pas disponible », « Situation maitrisée / Besoin de renfort ». Aujourd’hui destinée aux entreprises pour protéger leurs équipes mobiles, elle s’adressera au grand public dans un futur proche. Qilpi est lancée pour le moment en France et visera par la suite l’Europe et l’international.

Maxence Rysmann


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.