Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Un logiciel doublement compatible pour la vidéosurveillance

Il est désormais possible de faire tourner les caméras et encodeurs Hikvision avec le logiciel Activity Detection Edge du belge ACIC en toute sécurité. Ce qui laisse présager des projets communs entre les deux partenaires.

Les logiciels de vidéosurveillance ActivityDetection-EDGE de l’éditeur belge ACIC ont pour avantage de tourner à la fois avec des caméras et avec des serveurs. Spécialisés dans la détection d’intrusion et le franchissement de ligne virtuelle, ces logiciels viennent d’être soumis à des tests qui confirment leur compatibilité avec les caméras et encodeurs du fabricant Hikvision.

Technologie On Edge
Dès qu’un incident est détecté, par exemple lorsqu’un intrus pénètre dans une zone protégée, le logiciel génère un signal d’alarme. Mais la particularité de ce dispositif réside dans une technologie, mise au point par l’éditeur, qu’on appelle « On Edge » : le logiciel analyse les images tant à partir de la caméra que du serveur. Ce qui lui permet d’être compatible avec de nombreuses solutions de vidéosurveillance.

Trois caméras validées
Du coup, Hikvision a décidé de passer au crible ce logiciel afin de s’assurer qu’il était vraiment compatible avec ses caméras. Il faut dire que dans le secteur de la sécurité et de la vidéosurveillance, il n’y a pas le droit à l’erreur. Les logiciels ont donc été soumis à une batterie de tests avec les caméras thermiques DS-2TD2136 et DS-2TD2166, ainsi que la caméra bi-spectrale DS-2TD2636. Les résultats s’avérant concluants, le fournisseur de caméras songe à développer des projets en collaboration et lier des partenariats avec l’éditeur. Dans cette otique, des tests complémentaires, encore plus poussés, sont d’ores et déjà prévus dans les mois à venir.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion

Suivez-nous