Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Cyberprévention

Un fonds d’investissement dédié à la cybersécurité

La banque espagnole vient de lancer un fonds d’investissement de 150 millions d’euros via la société de capital-risque 33N Ventures.

Face à un marché numérique en plein essor, la banque d’investissement espagnole Alantra vient d’inaugurer 33N Ventures, une société de gestion en capital-risque dédiée à la cybersécurité et aux infrastructures informatiques. Avec un fonds de 150 millions d’euros, le groupe financier souhaite soutenir des entreprises du secteur en Europe, en Israël et aux États-Unis. Le fonds ciblera principalement des tours de série A et B, avec un ticket moyen d’environ 10 millions d’euros. Il bénéficie déjà d’engagements à hauteur de 20 millions d’euros provenant d’Alantra et de ses partenaires stratégiques.

alantra-a-creee-une-societe-de-capital-risque-dedie-a-la-cybersecurite

Alantra vient de lancer une société de capital-risque dédiée à la cybersécurité.
© Alantra

Un soutien aux start-ups

« La transformation numérique sécurisée est une priorité absolue pour les gouvernements, les institutions, les entreprises et les investisseurs du monde entier. Le marché de la cybersécurité devrait à lui seul atteindre plus de 160 milliards de dollars en 2022, avec une croissance annuelle robuste à deux chiffres prévue pour les années à venir » constate Carlos Moreira da Silva, cofondateur et associé-gérant de 33N Ventures. « Mais l’Europe a cruellement besoin de fonds plus spécialisés – capables de fournir non seulement des investissements mais aussi une expertise opérationnelle et de croissance – pour aider les startups et les scaleups à rivaliser sur la scène mondiale avec leurs homologues américains et israéliens ».

Une vingtaine d’investissements en 10 ans

Il faut savoir que cela fait plus de 10 ans que les deux cofondateurs et associés-gérants de 33N, Carlos Alberto Silva et Carlos Moreira da Silva, initient cette démarche. Ainsi le tandem a réalisé plus de 20 investissements dans des logiciels de cybersécurité et d’infrastructure en Europe, en Israël et aux États-Unis. Parmi les bénéficiaires figure notamment Arctic Wolf, une licorne de cybersécurité fondée en 2012. 

le-marche-de-la-cybersecurite-pese-160-milliards-de-dollars

Selon 33N, le marché de la cybersécurité pèse 160 milliards de dollars en 2022.
© Adi Goldstein / Unsplash

Une approche paneuropéenne

« Affichant une approche paneuropéenne et israélienne, 33N maîtrise l’ensemble du cycle de vie des investissements et offre aux entrepreneurs l’agilité et le soutien actif qu’ils sont en droit d’attendre » poursuit Carlos Moreira da Silva qui se dit prêt à investir dès le premier jour. En cible, 33N cherche les pépites : des entreprises affichant une forte croissance, au chiffre d’affaires déjà développé, avec un fort potentiel technologique.

Une stratégie de capital risque

Du côté d’Alantra, cette initiative représente une nouvelle étape dans sa pratique de capital-risque. Outre la cybersécurité, la banque d’investissement a développé des stratégies dans le domaine de la transition énergétique (Klima) et des sciences de la vie (Asabys), avec environ 400 millions d’euros d’actifs sous gestion.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion