Un feu de stop connecté pour la sécurité des professionnels en deux-roues

Avec l’uberisation de la restauration, de nombreuses entreprises tels que Foodora.com ou Deliveroo.com ont de plus en plus recours à des livreurs en moto. Or on sait à quel point les déplacements en moto sont dangereux, particulièrement aux heures de pointe dans les grandes villes. Afin de sécuriser les déplacements en deux-roues, une start-up française, Cosmo Connected, a eu l’idée de développer un petit feu de stop à fixer sur un casque de moto.

Comment ça marche ?
Ce petit objet connecté, qui avait retenu l’attention au CES de Las Vegas en janvier dernier, s’allume dès que la moto décélère. En cas de choc, il est également capable de déclencher une procédure d’alerte par SMS ou par appel sur le téléphone du motard. Prévenant ainsi tout risque de collision avec les conducteurs arrière. Au cas où aucune réponse ne serait obtenue et que le GPS du smartphone ne signalerait aucun mouvement, un appel des secours par opérateur serait alors automatiquement engagé.

Une campagne de crowdfunding
Afin de financer son projet, la jeune pousse a lancé une campagne sur Kickstarter, le célèbre site de crowdfunding, qui s’est rapidement soldée par un succès puisque l’objectif initial de lever 50.000 euros a été dépassé vingt jours avant la clôture du projet de financement. Dans ce cadre, la start-up propose ses produits à 99 euros au lieu de 119 euros, qui sera le prix officiel une fois terminée la campagne de financement participatif. Sont également en vente deux versions Collector de son produit, l’une en aluminium, l’autre en fibre de carbone, vendues respectivement 149 et 249 euros sur Kickstarter.

Étendre le marché

« Le succès de la campagne Kickstarter démontre que les deux-roues recherchent toujours plus de sécurité sur la route. Parce que notre objectif est de faire de Cosmo Connected un vrai standard de la sécurité routière, nous avons décidé de proposer de nouvelles promotions pour toucher un maximum de personnes », développe Romain Afflelou, président de la jeune entreprise. Parmi ces nouvelles offres, des réductions de 40% à 60% sur l’achat d’un module, mais aussi des lunettes de soleil Casual ou Aviator. A l’avenir, la start-up ambitionne d’étendre son marché à toutes les personnes nécessitant le port d’un casque. Ce qui pourrait également intéresser les livreurs à vélo, les sportifs ainsi que les salariés qui se rendent à leur travail en deux-roues.

Ségolène Kahn


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.