Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Un dispositif pour suivre la Covid-19 dans les eaux usées

Développé par Suez, ce dispositif est en cours de déploiement en France. Il s’agit de prévenir l’émergence de foyers de contamination. Et ce, en suivant la quantité de virus présente dans les réseaux d’assainissement de l’eau.

Connaître la circulation de la Covid-19 sur un territoire pourrait bien devenir possible grâce à une innovation du groupe Suez. Le spécialiste français de la gestion de l’eau et des déchets a mis au point une méthode pour suivre le virus. Et donc anticiper les nouveaux foyers de contamination. Baptisé « City Sentinel Covid-19 », ce dispositif est en cours de déploiement en France. Au Salon des maires qui a eu lieu du 24 au 26 novembre derniers, l’offre a remporté le prix de l’innovation. Et plus précisément dans la catégorie Transition énergétique.

le-dispositif-mesure-le-taux-de-virus-dans-les-eaux-usees

Le dispositif « City Sentinel Covid-19 » mesure le taux de virus dans les eaux usées. Notamment en aval des zones à risque comme les Ehpad. © Suez

Une solution adoptée mondialement

La solution se destine aux collectivités, pour le suivi de la présence du SARS-CoV-2 dans les réseaux d’eaux usées. Initiée début juin en Espagne, « City Sentinel Covid-19 » s’est vite répandue dans le monde, comme aux États-Unis, en Inde et au Chili… et désormais en France. Il s’agit de suivre « la quantité de virus présent dans les eaux usées en plusieurs points des réseaux d’assainissement. Notamment à l’aval des zones sensibles, d’installations à risque ou critiques (Ehpad, centres scolaires…), ainsi que des bâtiments à fort taux d’occupation », indique Suez dans un communiqué.

Un marqueur de la circulation du virus

De quoi détecter l’apparition de nouveaux foyers de contamination. Car « la charge virale présente dans les eaux usées constitue un marqueur pertinent et précoce (2 à 3 jours) de la circulation de celui-ci dans les populations », estime le groupe qui s’appuie sur des recherches scientifiques.

Une solution pour adapter les mesures sanitaires 

Par conséquent, à travers ces alertes, les collectivités vont pouvoir « piloter la mise en œuvre de mesures de protection renforcées (tests de dépistage, campagne pour les gestes barrières dont le port du masque, etc.) ou de limiter l’accès à certains établissements sensibles ».

Une solution destinée aux services d’assainissement

Et de fait, le dispositif s’adresse en particulier aux services d’assainissement « ne disposant pas de capacités analytiques avancées pour suivre la présence et l’activité du virus », précise Jean-Marc Boursier, directeur général adjoint France et opérations chez Suez.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion