Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Un défibrillateur connecté grand prix du concours Lépine

Cet événement vient de récompenser plusieurs solutions pour la protection des biens et des personnes. Parmi lesquels, l’appareil de secours pour les personnes en arrêt cardiaque a remporté le prix du président de la République.

Pour sa 121ème édition, le concours Lépine, qui s’est tenu du 28 avril au 9 mai 2022 à l’occasion de la Foire de Paris, vient de récompenser plusieurs inventions parmi les 358 en compétition et dont certaines intéressent la sécurité des biens et des personnes. La médaille d’or et le prix du président de la République, la plus haute distinction de la compétition ont d’ailleurs été remis au Géocœur, un accessoire connecté pour défibrillateurs conçu par l’infirmier Frédéric Leybold.

Le-geocoeur-se-presente-sous-la-forme-d-un-panneau-connecte

Le Géocoeur se présente sous la forme d’un panneau connecté. © Association française des premiers répondants

Accessoire connecté placé au dessus des défibrillateurs

Rappelons que ce type d’appareil destiné à sauver des personnes en arrêt cardiaque est obligatoire dans l’espace public et les établissements recevant du public (ERP). En France, on en dénombre quelques centaines de milliers. Toutefois, ils ne sont pas facilement repérables. D’où l’intérêt du Géocœur. Placé de préférence au-dessus des défibrillateurs, cet accessoire se connecte aux services d’urgence (SDIS et Samu) de sorte que lorsqu’un arrêt cardiaque est signalé, leur serveur géolocalise automatiquement les Géocœurs les plus proches de la victime. Une véritable course contre la montre sachant que chaque seconde compte pour la survie de la personne. Une fois repérés, les accessoires connectés vont  déclencher des alertes lumineuses et sonores de sorte à convaincre les personnes à proximité d’amener le défibrillateur jusqu’à la victime. Concrètement, cette invention se présente sous la forme d’un panneau connecté. Il est constitué d’un boîtier autonome sur lequel est indiqué la signalétique DAE (défibrillateur automatisé externe) ainsi qu’un QR Code qui permet de connaître l’adresse de la victime de l’arrêt cardiaque. L’appareil comprend différents dispositifs. À savoir, un module de télécommunication WiFi ou 4G, un micro-processeur et un haut-parleur. Sans oublier son gyrophare vert situé au dessus du panneau. De quoi sauver des vies sachant qu’en France plus de 50 000 personnes sont victimes chaque année d’un arrêt cardiaque avec un taux de survie de 7 % seulement. Une cinquantaine de Géocœurs sont déjà installés en Moselle.

Ceinture de sauvetage

Autre innovation intéressant la sécurité des personnes, la ceinture de sauvetage imaginée par Olivier Rognon, sapeur-pompier depuis 28 ans. Adaptable sur n’importe quel pantalon, ce dispositif permet à un sauveteur de porter secours à une victime allongée sur le sol. Il lui suffit de la ceinturer – trois secondes suffisent, avec sa ceinture de sauvetage, puis de la tirer vers lui pour la sortir de la zone de danger. Ce dispositif qui intéresse les pompiers et la police a reçu le 2ème prix du préfet de Police.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion