Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Un casque électricien qui protège la tête, les oreilles et le cou

Pour un poids de seulement 715 grammes, ce nouveau modèle de MSA Safety possède un écran facial qui se rétracte à la manière des casques de pompier. Doté de nombreuses homologations, il protège contre les arcs électriques, le métal en fusion, ou encore les projections chimiques.

Face au risque d’électrocution ou de brûlure, les électriciens doivent se munir d’équipements de protection adaptés. Il s’agit de garantir leur sécurité notamment contre les arcs électriques sans pour autant sacrifier leur confort. A cet égard, le fabricant MSA Safety dévoile V-Gard 950 Class 2, une nouvelle version de son casque de sécurité Class 1. Outre un écran facial intégré transparent, ce nouveau modèle bénéficie d’une protection plus étendue, couvrant la tête, le visage, mais également les oreilles et le cou. Et ce, avec un poids de seulement 715 grammes. 

ce-casque-possede-un-ecran-facial-retractable

Ce nouveau casque possède un écran facial qui se rétracte lorsque l’utilisateur n’en a plus besoin.
© MSA Safety

Un écran rétractable

Pour protéger les électriciens, le casque embarque un écran facial bleu clair doté d’un système d’ajustement breveté. Rétractable, il s’insère à l’intérieur du casque lorsque son utilisation est terminée. Et ce, selon un mécanisme inspiré du casque de pompier Gallet F1XF. En réduisant ainsi le volume du casque considéré comme « le plus compact de sa catégorie », selon MSA Safety, l’électricien gagne en place. Pratique en cas de chantier dans un espace restreint…

Une protection optimale

Côté protection, le casque cumule de nombreuses certifications pour attester de sa résistance. Comme par exemple l’EN397:2012 relative à l’isolation électrique et au métal en fusion, l’EN50365 1000V AC & Casques isolants électriques pour les installations basse tension. Ou encore l’EN 166:2002 qui atteste d’une protection oculaire individuelle contre les chocs de particules, les projections de produits chimiques liquides et l’arc électrique. 

Une transmission à 75 % de la lumière visible 

Outre ces homologations, l’écran facial présente une qualité optique suffisante pour ne pas entraver la vision de l’électricien durant son intervention. Pour cela, il offre une transmission de la lumière visible à 75 %. Ce qui inclut une reconnaissance des couleurs même en cas de faible luminosité.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion