Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Trois nouveaux chariots autonomes de manutention contre les TMS

Pour faciliter le port de charges lourdes dans les entrepôts, Still, le fabricant d’équipements de manutention, dévoile trois nouveaux chariots. Dotés de nombreux capteurs, ils peuvent circuler de manière totalement autonome dans les entrepôts.

Que ce soit dans l’industrie, la logistique, la production médicale, les ateliers de fabrication ou encore l’e-commerce, les opérateurs de manutention doivent déplacer des charges, souvent lourdes. De quoi les exposer à des troubles musculosquelettiques (TMS), des risques de blessures, voire d’accidents graves. Pour les aider dans leurs tâches, le fabricant Still dévoile trois robots mobiles autonomes (AMR) sous forme de chariots.

les-chariots-ach-facilitent-la-manutention-en-entrepot

Les chariots de la série Ach ont été conçus pour réduire la pénibilité due à la manutention de charges en entrepôts. © Still

Trois modèles

Cette série baptisée Ach propose trois modèles qui se déclinent en fonction de la taille et du poids de la charge à déplacer. Ainsi le plus petit modèle, Ach 06, se dédie-t-il au transport automatisé de marchandises légères avec une capacité de charge de 600 kg et des dimensions de 956 mm x 730 mm x 240 mm. Une fois chargé, le petit robot circule à une vitesse allant jusqu’à 1,5 m/s. 

Un chariot dédié aux charges lourdes

le-modele-ach10-souleve-des-charges-de-1000-kg

Le modèle Ach 10 peut soulever des charges allant jusqu’à une tonne. © Still

Vient ensuite l’Ach 10 de taille moyenne, pour les charges d’une tonne. Puis l’Ach 15, plus puissant, a été conçu pour le transport automatique des charges allant jusqu’à 1 500 kg. Avec une hauteur de prise et de dépose allant jusqu’à 290 mm, les Ach 10 et Ach 15 atteignent une vitesse de 1,2 m/s et offrent une plate-forme de chargement de 1 200 x 1 200 mm.

Des capteurs pour un déplacement autonome

Grâce à ces différentes tailles, les robots sont en mesure de déplacer une grande variété de supports de charge. Embarquant de nombreux capteurs, les trois chariots circulent dans l’entrepôt de manière autonome ou en connexion avec le logiciel utilisé par l’exploitant du site. Ils peuvent également se déplacer en fonctionnement mixte avec des personnels à pied et avec d’autres chariots de manutention. 

Des batteries lithium rechargeables

Enfin, côté autonomie, les trois modèles sont alimentés par une batterie Lithium-ion. Pour la recharger, Still a mis au point un chargeur spécialement adapté au système. Ensuite, il suffit de les laisser faire : les chariots viennent automatiquement s’y connecter lorsque la batterie est déchargée.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion