Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Travail en hauteur : échelles Aerostep avec plateforme sécurisée

Aerostep est une gamme d’échelles portables avec plateforme de travail qui répond à l’évolution de la législation en matière de prévention et de protection contre les chutes de hauteur...

Aerostep est une gamme d’échelles portables avec plateforme de travail qui répond à l’évolution de la législation en matière se prévention et de protection des plans de travail en hauteur (conformité au décret n°2004-924 du 1er septembre 2004).

Dans de très nombreux cas, ces échelles permettent l’intervention d’une personne seule, sans avoir recours à une nacelle ou à l’installation d’un échafaudage. Tous les modèles de la gamme ont été conçus en collaboration avec des utilisateurs tels que Le Grand Lyon, ERDF, la RATP, des filiales du groupe Vinci.

 

> Principales caractéristiques :

– Equipements légers, portables et manipulables par un seul agent,

– Mise en œuvre rapide et simple (moins de 3 mn),

– Grande stabilité et adaptation à tous les terrains (versions en appui ou autoportante, jambes télescopiques réglables),

– Plateforme de travail réglementaire et ergonomique (plancher anti-dérapant, rambarde, etc.),

– Isolation pour une sécurité optimale (profils en fibre de verre isolants conformes à la spécification EDF : KR 78 CB 216).

Petit rappel réglementaire

 

Le décret N° 2004-924 du 1er septembre 2004 stipule que « les travaux temporaires en hauteur doivent être réalisés à partir d’un plan de travail conçu, installé ou équipé de manière à garantir la sécurité des travailleurs et à préserver leur santé.Le poste de travail doit permettre l’exécution des travaux dans des conditions ergonomiques». Cela implique l’interdiction d’utiliser de « simples » échelles ou escabeaux comme poste de travail. Ils ne peuvent être que des moyens d’accès.

Sont considérés comme temporaires, les travaux qui ne s’effectuent pas dans le cadre d’un poste de travail permanent. Soit le travailleur occupe successivement des postes géographiquement différents, soit il peut intervenir sur le même poste mais de façon discontinue et occasionnelle. Quelques exemples de travaux temporaires : travaux du BTP, interventions ponctuelles sur un bâtiment ou sur un équipement pour maintenance de toute nature ou modification, remplacement de luminaires, lavage de vitres, etc.», selon le décret n°2004-924 du 1er septembre 2004.

Commentez

Participez à la discussion