Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Transports en commun : Brice Hortefeux veut donner une nouvelle impulsion à la lutte contre l'insécurité

Mercredi 31 mars, Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, s'est rendu à Méru, dans l'Oise, pour faire le point sur les mesures engagées en matière de lutte contre l'insécurité dans les transports publics.

Mercredi 31 mars, Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, s’est rendu à Méru, dans l’Oise, pour faire le point sur les mesures engagées en matière de lutte contre l’insécurité dans les transports publics.  Le ministre a dialogué avec les acteurs de la sécurité, avant d’emprunter la ligne SNCF Paris-Beauvais pour échanger avec les usagers, les forces de l’ordre et le personnel de sécurité de la SNCF.

A cette occasion, le ministre a rappelé la mobilisation quotidienne de 2 500 policiers et gendarmes sur l’ensemble du territoire, parmi lesquels 670 policiers, qui représentent le service national de la police ferroviaire et sont exclusivement dédiés à la sécurité dans les transports. Il est également revenu sur l’action des 2 200 agents de la Surveillance générale de la SNCF pour assurer la sécurité quotidienne dans les gares et les trains. Concernant la région Ile-de-France, le ministre a rappelé que le pilotage des différents acteurs de la sécurité est assuré par la sous-direction régionale de la police des transports (SDRPT).

Enfin, il s’est déclaré déterminé à donner une nouvelle impulsion à la lutte contre l’insécurité dans les transports.  Insistant sur la nécessité de la vidéoprotection comme outil de prévention, de dissuasion et d’identification et sur le renforcement des outils juridiques pour lutter plus efficacement contre la délinquance dans les transports, le ministre a annoncé de nouvelles mesures opérationnelles. Il a notamment précisé l’organisation d’une réunion de travail avec le directeur général de la SNCF, pour examiner le renforcement de la coordination entre tous les acteurs de la sécurité des transports et la multiplication des exercices communs, et l’élaboration d’un plan de sécurisation pour les gares les plus sensibles.

Commentez

Participez à la discussion