le-robot-se-combine-a-un-rack-a-palette

TMS : un système d’élévation flexible pour robot mobile autonome de manutention

Pour réduire le risque de TMS lors du port de charges lourdes, le roboticien Roeq vient d’élargir la gamme d’applications de son robot mobile autonome MiR250. Désormais, l’automate bénéficie d’un nouveau système d’élévation flexible, le TML200 qui présente un large éventail de fonctionnalités pour la manutention. De quoi permettre au robot de soulever et transporter des caisses, des palettes, des racks ou encore des chariots à étagères. Et ce, sans assistance humaine. 

le-robot-se-combine-a-un-rack-a-palette
Associé à un rack à palette, le robot équipé d’un système d’élévation flexible se charge des actions de palettisation.
© Roeq

Une grande variété de tâches

« Tous les modules supérieurs, chariots, convoyeurs à rouleaux, élévateurs et racks de Roeq ont un objectif commun : équiper des robots mobiles autonomes afin qu’ils puissent être utilisés de manière flexible pour une grande variété de tâches et de processus dans l’entrepôt ou en production », indique Michael Ejstrup Hansen, directeur général de Roeq. 

Palettisation

Parmi les applications possibles, le robot facilite les actions de palettisation et de dépalettisation. « L’AMR peut se saisir de caisses, de palettes et de marchandises à fond plat, puis les transporter et les décharger dans une autre station» précise le dirigeant de Roeq. Pour cela, le robot s’associe à un rack à palettes de modèle PR250 faisant office de station de ramassage et de dépose de palettes. Avantage : ce rack à palette s’adapte à la largeur de la marchandise. « Dans cette configuration, le robot est en mesure de décharger sa marchandise et de passer sous le rack pour continuer son parcours».

Une solution pour soulever des chariots

Autre application possible, combinée à une solution de chariot S-Cart300L, le TML200 est capable de soulever et déplacer des chariots jusqu’à 170 kg pour le transport. Cette solution a notamment été développée pour les manutentions sur les sols à traction réduite, par exemple très polis ou poussiéreux. 

Transport de demi-palettes

Enfin, l’AMR peut être combiné à des plaques de fourches, faciles à fixer au TML200.  Ce dispositif s’adresse au transport de demi-palettes. Le chargement et le déchargement sont ensuite réalisés sur le rack à palettes PR250. Aux manettes, l’ensemble de ces modules est piloté à partir du logiciel Roeq Assist. Une solution également compatible avec logiciel MiR qui possède des missions prédéfinies de navigation du robot dans les entrepôts.

Ségolène Kahn


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.