Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Texinov booste sa production de masques FFP2 pour les enseignants

Pour accompagner les enseignants dans la crise du Covid-19, ce fabricant de masques FFP2 passe à une production de 300 000 pièces par jour. Plus légers et confortables que les masques FFP2 classiques, les TexiShield embarquent également un filtre meltblown au fort pouvoir filtrant.

Face à la crise du Covid-19, le ministre de l’Éducation nationale souhaite mettre 5 millions de masques FFP2 à la disposition des enseignants. Dans ce cadre, de nombreux fabricants de masques intensifient leur production. Parmi eux, Texinov vient de donner un coup d’accélérateur à son usine de La Tour-du-Pin (38) pour atteindre une cadence de 300 000 pièces par jour. Il s’agit du TexiShield, un modèle FFP2 doté d’un pouvoir filtrant 10 à 20 fois plus efficace qu’un masque chirurgical standard comme l’assure l’entreprise.

texinov-atteint-une-production-de-300000-masques-par-jour

Sur son site de la Tour du Pin, Texinov atteint une production de 300 000 masques FFP2 par jour. © Texinov

Plusieurs millions de masques déjà vendus

Il faut dire que depuis le début de la crise, Texinov approvisionne déjà de grandes enseignes de distributions françaises à hauteur de plusieurs millions de masques FFP2 TexiShield ces derniers jours. « L’entreprise est par ailleurs prête pour approvisionner les groupements d’achat publics afin d’assurer la protection des enseignants et des agents de la fonction publique dans l’exercice de leur mission », souligne l’entreprise.

Une production locale

Basée dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, Texinov dispose de deux lignes de fabrication de masques FFP2, équipées de machines capables de produire quotidiennement 300 000 masques FFP2 TexiShield. Le but étant d’assurer une fabrication 100% made in France. 

Un filtre qui retient 99% des particules

Concrètement, le masque TexiShield se compose d’un textile de support spunbond, d’élastiques et de barrières nasales. Il embarque également un filtre meltblown, un matériau textile non-tissé qui permet de retenir près de 99% des particules de 0,6 μm (microns). 

Un poids plume

Outre son efficacité, le masque a été conçu dans des matériaux légers qui lui confèrent un poids de moins de 4 g contre 6 à 14 g pour la plupart des FFP2 ou KN95 du marché. De quoi minimiser les inconvénients du port du masque tout au long de la journée…

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion