Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Stress au travail : Darcos a-t-il cédé aux pressions ?

24 heures à peine après leur publication sur le site www.travailler-mieux.gouv, le ministre du Travail a retiré les fameuses listes rouge et orange qui avaient suscité de vives réactions...

24 heures à peine après leur publication sur le site www.travailler-mieux.gouv, le ministre du Travail a retiré les fameuses listes rouge et orange qui montraient du doigt les entreprises n’ayant pas encore conclu d’accord sur la lutte contre le stress au travail.

La publication et la mise à l’index des sociétés figurant sur ces listes avaient suscité de vives réactions de la part des entreprises elles-mêmes et du Medef ainsi qu’une attitude dubitative à l’Association nationale des DRH.

Le Medef dénonçait « une méthode plus que contestable » et une utilisation inappropriée de la pratique de la sanction par l’image.

De son côté, interrogé par Info.expoprotection.com, Jean-Ange Lallican, président de la Commission nationale stress de l’ANDRH, regrettait une action un peu brutale des pouvoirs publics alors qu’ « au-delà de la stigmatisation de certains, le stress au travail est un défi à relever par tous ». 

Réactions vives, donc, qui auraient contraint le ministre à retirer les listes. A la grande satisfaction, visiblement, de l’Elysée et de Matignon…

Une question demeure cependant : reverra-t-on un jour officiellement ces listes ?

 

> A lire sur ce sujet :

 

– L’interview de Jean-Ange Lallican, président de la Commission nationale stress de l’ANDRH

 

– Risques psychosociaux : François Fillon veut améliorer leur prévention dans les entreprises

 

– Stress au travail : le ministère publie la liste des mauvais élèves

 

– Pour consulter la liste rouge

Commentez

Participez à la discussion