Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Signature d’une charte de partenariat de sécurité routière entre l’État, la FNTP et la CNAMTS

Cet accord prévoit le renforcement des actions de prévention du risque routier professionnel en direction des 260 000 salariés des travaux publics…

Michèle Merli, déléguée interministérielle à la Sécurité routière, Stéphane Seiller, président du comité de pilotage pour la prévention du risque routier professionnel, directeur des risques professionnels de la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS), et Patrick Bernasconi, président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), ont signé une charte de partenariat pour la sécurité routière. Cet accord prévoit le renforcement des actions de prévention du risque routier professionnel en direction des 260 000 salariés des travaux publics. Les accidents de la route sont la première cause d’accidents mortels du travail, tous secteurs d’activité confondus. À ce titre, le risque routier professionnel est une préoccupation majeure pour le domaine des travaux publics. En 2007, la CNAMTS recense dans ce secteur 1 078 accidents dont 20 mortels *. Consciente de la réalité de ce risque, la FNTP a donc inscrit le risque routier parmi ses actions prioritaires dans son plan d’action national qui prévoit de conforter les actions de sensibilisation d’ores et déjà initiées, en mobilisant les professionnels concernés sur l’ensemble du territoire. Objectifs de ce plan d’action :
– Améliorer l’organisation des chantiers en veillant à mieux coordonner en amont les déplacements, en évitant les trajets inutiles durant la réalisation des travaux ;
– Inciter les fédérations régionales des travaux publics à nouer des relations avec les entreprises maîtres d’ouvrage pour une meilleure prévention des risques des salariés. La charte, quant à elle, favorisera une plus grande sécurité des travaux réalisés sur les chantiers sous circulation routière ainsi qu’un renforcement des équipements de sécurité des véhicules, notamment des véhicules utilitaires légers et des poids lourds. En outre, la gestion des communications mobiles en toute sécurité et l’optimisation des compétences et des aptitudes à la conduite seront favorisées. Cette charte intègre également la possibilité, pour les entreprises volontaires, de former des apprentis des travaux publics à la conduite accompagnée et d’assurer des formations post-permis.
* Source : CNAMTS, 2007.

Commentez

Participez à la discussion