Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Semaine de la QVT : Cocoworker fait de la reconnaissance professionnelle un «kiff»

A l’occasion de la semaine de la Qualité de Vie au Travail, la start-up a mis au point un kit de sensibilisation à la valorisation du travail en entreprise. Pour cela, les joueurs doivent télécharger des cartes «kiff» sur le site et se les échanger.

Quoi de plus satisfaisant que la reconnaissance du travail accompli ? Pour encourager les managers à valoriser les efforts de leurs employés, la start-up Cocoworker a mis au point un kit de sensibilisation à la reconnaissance au travail. Au départ, la jeune pousse a décollé grâce à sa plateforme collaborative qui propose aux collaborateurs de s’envoyer des “kiffs”. A l’occasion de la semaine de la Qualité de Vie au Travail (QVT) qui s’est déroulée de 17 au 21 juin, l’entreprise a donc créé un dispositif de cinq défis ludiques pour montrer l’importance de la gratitude managériale.

Encouragements et réseaux sociaux

Orchestrée par l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact), la semaine de la QVT a pris cette année pour thématique la performance. Un objectif qui, selon Cocoworker, ne peut s’accomplir sans la reconnaissance, la valorisation et la récompense du travail déjà accompli. C’est donc autour de cette problématique que la start-up a articulé son kit de sensibilisation qui consiste à proposer chaque matin un défi durant cinq jours, puis à partager les résultats sur les réseaux sociaux sous les hashtag #DefisCocoworker et #SemaineDeLaQVT.

Des cartes « kiff »
C’est à l’occasion de la fameuse réunion du lundi matin que l’entreprise propose de commencer le jeu. Il s’agit de demander à chaque employé d’identifier trois pratiques du travail qu’ils souhaitent mettre en valeur chez leurs collègues puis de les corréler aux valeurs de l’entreprise. A la manière d’un jeu des sept familles, le défi de la deuxième journée consiste à identifier et valoriser les compétences transverses de trois collègues selon les cartes qui ont été créées la veille. Ensuite, le kit propose de « valoriser un collègue externe à votre propre équipe, qui soit en top-down, en bottom-up et en transversale sur une qualité différente à chaque fois ». Pour cela, il suffit de télécharger des modèles de cartes «kiff» disponibles sur la plateforme digitale Cocoworker.

Des affiches à placarder sur les murs
Au troisième jour, le jeu propose de réaliser des affiches pour témoigner des réussites collectives, puis de les accrocher sur les murs. Ici, encore, le dispositif préconise de citer les qualités qui ont été nécessaires pour accomplir ces travaux collaboratifs. « En multipliant les sources de reconnaissance dans l’entreprise, l’outil complète les systèmes traditionnels de reconnaissance et contribue à rendre ce dispositif plus juste et inclusif » peut-on lire dans la plaquette du kit.

Soigner les relations manager-employé

Toujours dans la valorisation des réussites, le défi du quatrième jour fait un focus sur la relation entre managers et salariés. Chacun doit inscrire un acte satisfaisant accompli par l’autre sur un bout de papier à glisser dans une enveloppe. Les lettres seront ensuite distribuées et ouvertes au début du prochain point d’équipe.

Une photo « kiff »

Enfin le dernier défi consiste à célébrer les actions déjà accomplies en organisant une séance de photos de l’équipe qui a participé au jeu, puis de partager les images sur les réseaux sociaux selon le modèle : « Chez @NomEntreprise, nous avons participé aux #DefisCocoworker pour la #SemainedelaQVT organisée par @ANACT. Place à la photo #kiff pour clôturer la semaine ! »

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion