turbine-d-extinction-a-plusieurs-modes-de-pulverisation

Sécurité incendie : une turbine d’extinction primée par la FFMI

Pour répondre aux différentes problématiques de la sécurité incendie, les innovations du secteur se diversifient. En témoigne la turbine d’extinction de l’entreprise iséroise Minimax capable de neutraliser un incendie à grande distance. Pour cette invention, l’entreprise a récemment décroché l’oscar innovation de la Fédération française des métiers de l’incendie (FFMI). Délivré le 13 novembre au Sénat, ce prix concerne la catégorie « Innovation ». Une distinction qui récompense les initiatives misant sur la R&D au service de la sécurité incendie. 

pascal-bichet-president-de-minimax
A gauche, Pascal Bichet, président de Minimax France, reçoit l’oscar de la sécurité incendie de la Fédération française des métiers de l’incendie.
© FFMI

Protection des sites sensibles

Objet de cet oscar, le modèle MXOne est une turbine d’extinction de feu capable de répondre à de nombreuses configurations. Pour Minima, il s’agit de répondre à un grand nombre d’applications pour protéger les industries et les zones sensibles. Comme par exemple les industries aéronautiques, automobiles, les centrales de production d’énergie, les dépôts de stockage de produits chimiques, les centres de données ou encore les navires… 

Répondre aux risques émergents

L’entreprise souhaite également répondre aux problématiques incendie issues des technologies et matériaux émergents. Dans un communiqué, elle cite ainsi la multiplication des batteries lithium, la protection des panneaux photovoltaïques, mais également les liquides inflammables…

turbine-d-extinction-a-plusieurs-modes-de-pulverisation
Cette turbine d’extinction propose plusieurs modes de pulvérisation.
© Minimax

De nombreuses fonctionnalités

Pour couvrir l’ensemble de ces risques, la turbine a été pensée comme un dispositif polyvalent : elle fonctionne avec de l’eau potable, de l’eau salée, avec ou sans émulseurs. De plus, elle dispose de plusieurs modes de pulvérisation allant du brouillard d’eau au jet plein en couvrant une zone d’opération à 360°. Notons également un mode automatique : une caméra thermique permet de détecter les départs de feu puis d’activer la turbine. 

Ségolène Kahn


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.