Restauration : l’appli Snapshift réduit le stress des salariés en optimisant les plannings

Toute personne ayant travaillé dans la restauration connaît les affres de l’organisation des plannings. Cumul des horaires, plannings sur feuilles volantes striées de ratures derrière le comptoir, gestion des extras… Tout ceci génère un stress conséquent dû au manque d’organisation. A cet égard, un ancien de la restauration, Olivier Severyns, a eu l’idée de développer une application de planning en ligne, Snapshift, à destination de ce secteur. Objectif : faire converger toutes les informations relatives aux ressources humaines vers le logiciel de l’application.

Economiser une vingtaine d’heures par mois
Cette application veut s’imposer comme une alternative au registre et au tableur Excel derrière le comptoir. Pour cela, elle effectue toutes les tâches administratives à la place du manager. Tout d’abord, le logiciel répertorie en ligne toutes les informations relatives aux salariés. Le but étant ainsi de planifier le volume des horaires en temps réel et de manière individuelle et, par la même occasion, de vérifier si par exemple tel ou tel salarié se trouve en dessous du nombre d’heures prévu dans le contrat.

La gestion RH disponible en un click
A plus grande échelle, le logiciel permet de calculer la masse salariale selon le nombre d’heures disponibles, de calculer son chiffre d’affaires ou encore de réaliser les fiches de paye. Du côté des employés, ces derniers peuvent également consulter leur planning, indiquer leurs disponibilités, poser leurs demandes de congés ou encore échanger entre eux leurs créneaux horaires en cas d’imprévu. Toutes ces actions, étant informatisées et automatisées, génèrent à la fin du mois un fichier recelant l’ensemble des informations relatives aux ressources humaines à destination du comptable. Parmi les autres fonctionnalités, retenons la possibilité d’indexer les tarifs sur le nombre de salariés actifs. Qu’il s’agisse d’un extra qui travaille un soir tous les deux mois ou d’une activité saisonnière, si le planning est vierge, la tarification suit. Il est également possible de conserver l’historique des comptes aussi longtemps que souhaité. Notamment en ce qui concerne le profil d’un salarié et son embauche.

Ségolène Kahn


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.