23%-des-salaries-de-l-acms-exposes-au-risque-chimique

Prévention santé au travail : l’ACMS dévoile sa feuille de route

Alors que les manifestations battent leur plein contre la réforme des retraites, les services de prévention au travail sont de plus en plus sollicités par les salariés. Il s’agit notamment de réclamer une visite à 61 ans pour obtenir une retraite anticipée si l’état de santé le justifie. Dans ce contexte, l’Association des Centres médicaux et sociaux (ACMS) publie sa feuille de route pour les cinq années à venir. Il s’agit du plus grand service de prévention et de santé au travail interentreprises de l’Île-de-France.  Cet organisme vient de publier son Projet de service 2023-202, un programme qui fixe ses orientations stratégiques face aux évolutions réglementaires. 

l-acms-dispose-de-42-centres-medico-mobiles
Pour couvrir la totalité des départements de l’Île-de-France, l’ACMS dispose de 42 centres médicaux mobiles. © ACMS

50 000 organisations adhérentes

Il faut dire que l’ACMS suit l’état de santé de plus d’un million de salariés sur la totalité des départements de l’Île-de-France. Le service répond aux besoins de 50 000 organisations adhérentes, dans 80 000 lieux de travail. Pour cela, l’organisme se déploie grâce à un maillage de 45 secteurs soit 64 centres médico-sociaux fixes et 42 centres médicaux mobiles. 

77 % exposés aux TMS

Dans ce cadre, l’organisme note que 77 % des salariés franciliens sont exposés à au moins une contrainte physique, 23 % à au moins un agent chimique et 20 % à des agents biologiques. Par ailleurs, un tiers des professions intermédiaires subissent des contraintes visuelles.  

23%-des-salaries-de-l-acms-exposes-au-risque-chimique
23 % des salariés franciliens pris en charge par l’ACMS sont exposés à au moins un agent chimique. © ACMS

Un socle de prévention

Face à ces enjeux de santé au travail, l’ACMS a développé une nouvelle offre de services « socle » de prévention et de santé au travail interentreprises. Cette dernière correspond aux évolutions de la loi n°2021-1018 du 2 août 2021 qui consiste à renforcer la santé au travail. Ce programme reprend l’ensemble des services inclus dans la cotisation obligatoire de ses entreprises adhérentes. À savoir la prévention primaire des risques professionnels, le suivi individuel de l’état de santé des salariés ainsi que la prévention de la désinsertion professionnelle. 

Prévention des risques professionnels

En ce qui concerne la prévention des risques professionnels, il s’agit d’accompagner les entreprises dans la mise en œuvre de leur politique de prévention des risques professionnels. Dans ce cadre, l’ACMS propose également un suivi dans le temps notamment pour l’élaboration du Document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP). 

Des visites médicales supplémentaires

Autre mission, l’organisme assure le suivi individuel de l’état de santé des salariés adhérents par les médecins du travail et les infirmiers. Il faut dire que la loi impose désormais de nouvelles visites médicales en mi-carrière et en « post-exposition ». Dans ce cadre, ce sont les centres médicaux mobiles de l’ACMS qui se chargent de faciliter ce suivi médical. 

Maintien de l’emploi

Enfin, l’ACMS assure l’accompagnement médico-social au maintien dans l’emploi. Il s’agit de lutter contre la désinsertion professionnelle grâce à un ensemble de stratégies de prévention. Comme par exemple l’étude ergonomique des postes et des environnements de travail. Cela concerne également la détection des risques et des expositions professionnelles ainsi que l’accompagnement des salariés pour préserver leur emploi.

Lutter contre la désinsertion professionnelle

Dans le cas où une situation à risque est identifiée, l’ACMS crée une cellule de prévention de désinsertion professionnelle (PDP). Cette organisation mobilise des médecins du travail ainsi que l’ensemble des acteurs chargés de l’accompagnement du salarié.

Ségolène Kahn


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.