Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Prévention des risques professionnels des travailleurs indépendants : le RSI lance un programme national de sensibilisation

Le régime Social des indépendants développe progressivement RSI Prévention Pro, un programme de prévention des risques professionnels pour les chefs d’entreprise indépendants.

Le régime social des indépendants * développe progressivement RSI Prévention Pro , un programme de prévention des risques professionnels pour les chefs d’entreprise indépendants.
Ce programme s’articule autour de deux axes : la sensibilisation et l’auto-évaluation des risques liés à l’activité professionnelle et une consultation médicale dédiée à la prévention et au dépistage. Les médecins traitants sont au cœur de ce dispositif. En 2012, 44 000 coiffeurs, 31 000 boulangers-pâtissiers-confiseurs et 4 300 exploitants de pressing, affiliés au RSI, sont invités à y participer.
L’activité professionnelle expose les travailleurs indépendants, artisans, commerçants et professionnels libéraux, à des risques pouvant nuire à leur santé. Pour répondre aux besoins des chefs d’entreprise en matière de santé au travail, le RSI a mis en place RSI Prévention Pro, un programme qui associe suivi médical et conseils de prévention. Pour le réaliser, le RSI fait appel aux médecins traitants, interlocuteurs privilégiés des patients.
Chaque année, le RSI offre ainsi à des catégories professionnelles ciblées :

– une consultation, sans avance de frais pour le patient, qui sera rémunérée 2,5 euros sur simple renvoi d’un bon de prise en charge. Elle permet aux assurés de bénéficier d’un examen clinique pour dépister les pathologies pouvant être liées à la pratique professionnelle et de recevoir des conseils de prévention personnalisés ;

– des recommandations adaptées à chaque activité professionnelle au travers d’une brochure d’information illustrée qui présente les gestes simples pour préserver sa santé au travail.

En 2012, le RSI invite dès mai, les coiffeurs puis, dès septembre, les boulangers-pâtissiers-confiseurs et les exploitants de pressing à prendre rendez-vous avec leur médecin traitant pour bénéficier de cette consultation. Les travailleurs indépendants disposent d’un an pour faire valoir leur bon de prise en charge.
Le RSI a informé les médecins traitants de cette action de prévention par voie postale. Il a aussi élaboré plusieurs documents pour les accompagner :

– une fiche technique de synthèse et d’orientation qui présente les risques et les conseils de prévention pour chaque profession ;

– un autoquestionnaire sur les conditions de travail, à préremplir par le patient avant la consultation, qui facilitera le déroulement de celle-ci.

Reçus par les patients à leur domicile, ces documents, ainsi que le bon de prise en charge, seront remis au professionnel de santé à l’occasion de la consultation.
Ce programme, développé au niveau national par le RSI, avait fait l’objet, en 2010, d’une expérimentation auprès des boulangers et des coiffeurs des régions Pays de la Loire et Picardie. Pour les assurés y ayant participé, 83 % l’ont trouvé intéressant et 81 % ont adopté de nouveaux comportements au travail. Plus de huit patients sur dix présentaient au moins un état pathologique pouvant être en lien avec l’exercice de leur profession. 85 % des médecins étaient prêts à renouveler leur participation au programme et 71 % avaient déclaré utile, pour eux-mêmes et pour leurs patients, l’extension du programme auprès d’autres professionnels indépendants.
* Le RSI assure une mission de service public en gérant :
– l’assurance maladie obligatoire pour 5,6 millions chefs d’entreprises indépendants – artisans, industriels et commerçants, professionnels libéraux – et leurs ayants-droit ;

– les assurances obligatoires retraite de base, retraite complémentaire et invalidité-décès pour les artisans et les industriels et commerçants. Pour l’ensemble de ses assurés, le RSI développe des actions spécifiques en matière de prévention santé et d’action sanitaire et sociale. Administré par des représentants élus par les assurés, il se compose d’une caisse nationale et de trente caisses régionales

Commentez

Participez à la discussion