Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Pour la saison automne-hiver, le workwear se veut amovible

Plutôt que de porter une tenue unique et pas tout à fait adaptée à toutes les conditions météorologiques sur le chantier, mieux vaut opter pour un vestiaire dont les pièces évoluent selon l’intensité du froid et de la pluie. Une idée astucieuse que défend EPI Center pour Kita, sa nouvelle collection de vêtements de travail haute-visibilité.

Le catalogue affiche l’ensemble des modèles haute-visibilité de la nouvelle gamme Kita.

Les modèles sont disponibles en trois coloris, rouge, orange, et jaune fluo. © E.P.I. Center

Pour aider les artisans à rester bien au chaud et au sec sur le chantier, le groupement de distribution EPI Center vient d’accrocher une nouvelle tenue dans son vestiaire de vêtements professionnels pour la saison automne – hiver 2019-2020. Baptisée Kita, cette tenue rassemble quatre vêtements haute visibilité amovibles, à conjuguer selon la nature des intempéries à affronter. Chaque pièce, disponible en trois coloris fluos, allant du S au 4XL, est ponctuée de bandes rétroréfléchissantes Réthiotex bien visibles en cas de baisse de luminosité. 

Des vêtements à moduler

Veste de pluie, pantalon, gilet softshell et blouson froid aux manches interchangeables… Il s’agit de laisser le choix au porteur de décider quel vêtement porter selon la variation des conditions météorologiques. Par exemple, en cas de froid modéré, au début de l’automne, c’est surtout de la pluie et du vent dont il faut se méfier. Et ce, en optant pour une veste de pluie imperméable, par dessus la softshell à manches amovibles, chargée d’assurer la doublure thermique. Au cœur de l’hiver, par grand froid, mieux vaut alors troquer la softshell contre le blouson par dessous la veste de pluie. 

Des coupes ergonomiques

Côté confort, les vêtements, taillés près du corps, ne risquent donc pas de gêner l’artisan dans ses mouvements ou de lui donner la sensation d’être engoncé. De même, grâce à un système d’accroche, les vêtements restent solidaires entre eux. De quoi apporter plus d’aisance dans les gestes amples. Enfin, ils sont pourvus de nombreuses poches dans lesquelles on peut ranger outils, téléphone, calepin et autres affaires. 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion