Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

PKM Logistique se lance dans les parkings poids lourds sécurisés

Pré-avertissement d’arrivée, vérification humaine à chaque point de contrôle, potelets anti véhicule-bélier, reconnaissance de plaques d’immatriculation, caméras de vidéosurveillance dernier cri, télésurveilleur à haut niveau de certification… le transporteur logisticien se positionne sur une activité en très forte demande.

Portrait de Mustapha Kherief, PDG de PKM Logistique.

Mustapha Kherief, PDG de PKM Logistique : « Nous ouvrons cette activité sur un marché en pleine pénurie. » © Agence TCA

A Confluences, le célèbre site de l’ex-usine Continental à Clairvoix (60) rachetée en 2016, le transporteur-logisticien PKM Logistique exploite 160 000 m² d’entrepôts et héberge une pépinière d’une dizaine d’entreprises. Sa spécialité : proposer une prestation de sécurité globale pour le transport et la logistique de produits sensibles. Depuis quelques semaines, la société ouvre son parking sécurisé aux attelages de quelques uns de ses clients. Une bonne idée, sachant que l’Europe manque cruellement de parkings sécurisés pour les conducteurs de poids lourds. « Le temps de nous roder, d’apprendre et d’optimiser nos processus avant d’envisager le développement de cette activité », souligne Mustapha Kherief, le jeune (42 ans) PDG autodidacte de PKM Logistique qui possède quatre autres sites logistiques dans l’Oise (Longueil-Sainte-Marie, Rantigny, Rémy, Noyon) et un autre à la porte des Lilas à Paris.

La sécurité en amont de l’arrivée sur site

Dès l’arrivée sur le site Confluences de PKM Logistique, l’employeur transmet les détails sur le conducteur et son véhicule. Informations qui seront vérifiées au PC de sécurité.

Dès l’arrivée sur le site Confluences de PKM Logistique, l’employeur transmet les détails sur le conducteur et son véhicule. Informations qui seront vérifiées au PC de sécurité. © Agence TCA

Côté sécurité, rien n’est laissé au hasard. Avant même l’arrivée du conducteur à Confluences, la société qui l’emploie transmet les informations nécessaires pour qu’il puisse se présenter au poste de sécurité sur site (heure probable d’arrivée, numéros de plaques d’immatriculation, types de véhicule…). Une fois sur place, le chauffeur devra laisser sa pièce d’identité au PC de sécurité et signer une main courante électronique sur tablette tactile qui rappelle les consignes de sécurité à respecter sur le site. Lesquelles se retrouvent également apposées sur un poster collé à la vitre. Des caméras de vidéosurveillance de chez HIKvision, le leader mondial de la vidéoprotection, identifient le véhicule pré-déclaré grâce à son système de Lecture automatique de plaques d’immatriculation (LAPI). Quant aux salariés du site, ils doivent aussi montrer patte blanche avec leur badge de contrôle d’accès. « Aucune entrée n’est 100 % automatique. A chaque fois que l’on pénètre sur le site par des moyens autorisés, il y a aussi un contrôle de sécurité humain via un interphone », explique Bruno Bourgeois, directeur de la sécurité de PKM Logistique. Si le PC de sécurité donne son feu vert, la barrière d’entrée se relève. Cependant, juste derrière, des potelets anti véhicule-bélier sont capables de sortir de terre en moins d’une seconde afin de bloquer un véhicule léger ou un camion (il y a les mêmes à la sortie). Enfin, avant de parvenir à un premier parking sécurisé de 27 places, il faut encore franchir un portail de sécurité métallique ouvert à distance par le PC de sécurité.

Des équipements et des procédures de sécurité homogènes

Vue de potelets anti véhicule-bélier.

Capables de se déployer en moins d’une seconde, ces potelets escamotables sont capables d’arrêter un véhicule à pleine vitesse avant même l’entrée du parking visiteurs sécurisé. On retrouve les mêmes à la sortie. © Agence TCA

Le long de la route qui borde le site, la clôture métallique de deux mètres de hauteur du parking sécurisé est renforcée par des doubles bobines de fils de fer barbelés concertina (à lames de rasoir). Des mâts d’une dizaine de mètres de hauteur supportent deux caméras thermiques (capables de voir la nuit). Ces dernières embarquent des algorithmes qui alertent le PC de sécurité ainsi que le centre de télésurveillance d’une éventuelle intrusion. « Chaque conducteur a l’obligation de garer son véhicule en marche arrière, de sorte à pouvoir repartir au plus vite en cas d’incendie », reprend le directeur de la sécurité de PKM Logistique qui prépare sa demande de certification pour la norme Parking Security Requirements (PSR) Tapa. Après la zone de la pépinière d’entreprise, se trouve un second parking, destiné aux besoins internes de PKM Logistique et de ses locataires, sécurisé de la même façon. Au total le site comporte 87 caméras de vidéosurveillance de chez HIKvision installées par la société Serenity dont certaines affichent une ultra haute résolution de 32 Mega Pixel.

Télésurveilleur certifié APSAD P5

Autre point fort, Ivoxe, centre opérationnel de gestion de la sûreté à distance, assure la prestation télésurveillance avec le plus haut niveau de certification (APSAD P5), délivrée par le Centre national de prévention et de protection (CNPP). « Nous travaillons directement avec les forces de l’ordre », souligne Patrick Faraut, président d’Ivoxe qui, outre la levée de dote à distance, opère un télé-gardiénage grâce à des caméras vidéo et des algorithmes d’analyse à distance afin d’éviter le risque de séquestration et de violence sur les agents de sécurité humains durant la nuit ou le week-end.

Erick Haehnsen

Commentez

Participez à la discussion