Phosforea propose un catalogue de 32 formations à la cybersécurité

Tous unis contre les cybermenaces ! C’est, en résumé, le mot d’ordre lancé par les entreprises qui veulent protéger leur patrimoine informatique des cyber-attaques. Pour être efficace, cette mobilisation doit s’appuyer sur de la formation et de la sensibilisation du personnel. D’où l’intérêt de Phosforea, une MarketPlace (en français, place de marché électronique) spécialisée en cyber-sécurité.
« La particularité de notre offre, c’est de personnaliser le parcours de formation en fonction des problématiques des stagiaires et de leur niveau de connaissance, revendique Laurent Pelud, fondateur de Scassi, l’éditeur de cette plate-forme de services sur Internet. Grâce à cette approche, le contenu que nous délivrons est directement utilisable par le stagiaire. »
Lancée en 2014, cette plate-forme regroupe 32 formations dans le domaine de la sécurité des systèmes d’information et de la sûreté. Ces formations sont dispensées soit en mode présentiel soit en e-learning au travers de Phosforea. L’intégralité du contenu pédagogique est réalisé par les experts de Scassi. « Notre entreprise est spécialisée dans le conseil et l’ingénierie en cybersécurité », explique le dirigeant qui dénombre 17 spécialistes en sécurité informatique sur un effectif de 20 personnes. En 2011, Scassi a bénéficié d’un financement européen afin de maîtriser l’approche pédagogique et identifier les spécificités culturelles propres à chaque pays de l’Union.
Cette démarche porte ses fruits. Laurent Pelud vient d’ouvrir en Espagne une filiale pour la commercialisation de sa plate-forme. « En fin d’année ou début 2016, nous avons prévu d’ouvrir une autre filiale au Royaume Uni », précise-t-il. En France, un an après son lancement début 2014, l’entreprise qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros l’an dernier (contre 1,4 million d’euros en 2013) dénombrait déjà quelques 10.000 utilisateurs. « Fin 2015, les revenus provenant de Phosforea devraient nous rapporter 500.000 euros. »

Eliane Kan


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.