Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Pédaler au bureau sans quitter son fauteuil

La startup Eveia va livrer en janvier prochain ses premiers pédaliers qui permettent de faire de l’activité physique tout en travaillant. De quoi lutter contre la sédentarité sans perdre en productivité.

Au bureau comme à la maison, il est souvent difficile de se lever toutes les heures pour lutter contre les méfaits de la sédentarité. D’où l’idée de Vincent Fourdrinier, designer diplômé de l’Institut supérieur de design de Valenciennes (Nord) de concevoir une solution qui permet de pédaler durant sa journée de travail, sans quitter son fauteuil. Équipé d’une roue d’inertie et d’un système de freinage magnétique, ce repose pied actif estampillé CE Médical a fait l’objet de plusieurs tests.

vincent-fourdrinier-inventeur-de-ce-pedalier-de-bureau

Vincent Fourdrinier, inventeur du pédalier de bureau. © Eveia

Premiers pédaliers livrés en 2022

« Il a été démontré que la personne qui l’utilise brûle autant qu’une personne qui pratique la marche active », indique le designer, également fondateur et président d’Eveia, du nom de cette PME de sept personnes qui lance ce pédalier. Créée en 2018 à Vallières-les-Grandes, près de Blois (Loir-et-Cher), la startup a levé auprès d’investisseurs (parmi lesquels la mutuelle Groupama) 900 000 euros dont 100 000 euros sur une plateforme de financement participatif. Les mille premiers pédaliers devraient être livrés dès janvier prochain. De quoi clore le premier chapitre de ce qui apparaît comme un véritable parcours du combattant. « De l’idée à la livraison du produit, plus de quatre ans se sont écoulés », rapporte Vincent Fourdrinier qui prévoit de vendre 5 000 pédaliers en 2022.

Meilleure circulation sanguine

Avant de se lancer dans l’aventure, le designer industriel a commencé par faire un benchmark des solutions existantes. Il a ainsi acheté un tapis de course qui s’est révélé trop encombrant pour son bureau avant de se procurer un ballon de fitness jugé inconfortable et pour finir un vélo de bureau. Lequel avait notamment pour défaut d’obliger l’usager à effectuer de grandes amplitudes de mouvement avec le risque de pincer le psoas, un des muscles fléchisseurs de la hanche. Après ces expériences, le designer a conçu un pédalier équipé d’une roue qui permet de faire de petits mouvements répétitifs et sans effort. Selon que l’utilisateur pédale en avant ou en arrière, il fait d’ailleurs travailler une chaîne musculaire spécifique. Cette activité contribue à favoriser une meilleure circulation sanguine dans les jambes, à prévenir les maladies cardiovasculaires et à nourrir le cerveau en lui apportant la dose d’oxygène et de sucre dont il a besoin pour fonctionner. « Par ailleurs, il oblige l’utilisateur à bien se caler au fond de son siège et à adopter ainsi une bonne posture de travail », explique l’inventeur qui vient de recevoir la médaille d’argent du concours Lépine au titre de la santé.

Pédalier brevetté et connecté

Autre point fort, ce pédalier breveté et connecté est délivré avec une application gratuite qui convertit les mouvements des pieds en nombre de pas. Ce qui permet à l’utilisateur de vérifier qu’il a bien atteint le nombre de pas journaliers qu’il s’est fixé. Et ce, sans risque de voir apparaître des troubles musculo-squelettiques (TMS) sachant que l’appareil dispose d’un dispositif qui règle la distance au sol, de la chaise de bureau au pédalier. Et ce, afin de respecter les bonnes postures de travail.

Une appli pour organiser des challenges

L’offre qui est présentée sur le salon Preventica (du 30 novembre au 2 décembre à Paris) a notamment séduit des hôpitaux, établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ainsi que des entreprises en France et à l’étranger. Dont l’université de Strasbourg et les bureaux d’Amazon situés à Bruxelles. Avantage pour les entreprises, elles peuvent grâce à une application dédiée gérer leur parc de pédaliers mais aussi créer des équipes et organiser des challenges afin de faire bouger leurs équipes.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion