Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Ninebot au service de la sécurité et de la logistique

Présent au salon Innorobo de Lyon du 18 au 20 mars, ce gyropode se veut le maillon manquant de la chaîne logistique et de la sécurité. Contrôlable à distance par Bluetooth, moins cher et plus rapide que ses concurrents, il propose aux entreprises de gagner du temps, donc de la productivité.

Pensé comme un véhicule de déplacement personnel, les domaines d’applications de Ninebot sont pourtant nombreux. La sécurité et la logistique, par exemple. Il est capable d’atteindre 20 km/h, soit quatre fois plus rapide qu’un homme qui marche. Le gyropode est adapté aux grands sites industriels, entrepôts, centres commerciaux, aéroports, gares, centres logistiques et de préparation de commande. « Avec une autonomie de 25 km, il couvre plus de surface et demande moins d’efforts au salarié que lorsque il est à pied », avance Thomas Ducrot, le fondateur de Big Robots, la société fondée en 2012, qui distribue Ninebot.

Une utilisation dédiée à la sécurité ou à la logistique demande des aménagements spécifiques. « Nous pouvons tout-à-fait rajouter des accessoires comme un porte-bagage pour y placer une lampe, des pneus plus larges pour monter et descendre des marches, un porte-tablette tactile ou une remorque pour transporter et livrer des objets », précise Thomas Ducrot. Facilement démontable, le guidon peut être remplacé par un modèle bas, contrôlable avec les genoux, en mains libres.

 

Gyropode connecté. Ninebot se conduit donc avec les mains, les genoux mais aussi… les doigts. L’application pour smartphone du robot est un véritable système de contrôle à distance. Grâce à la technologie Bluetooth, toutes les données du robot sont accessibles sur le téléphone : vitesse, niveau de charge, température du moteur. Plus besoin de clé, il s’éteint et s’allume grâce à l’application. « Lorsque le guidon est démonté, on peut aussi le diriger complètement à distance, précise le fondateur de Big Robots. Nous espérons rapidement développer cette technologie pour faire du Ninebot un chariot robotisé qui pourra transporter les objets lourds ». A terme également, tous les robots pourront être contrôlés depuis un seul poste de commande.

Autre avantage, le double backup. « Ce système de sécurité signifie que tous les éléments importants de la machine sont doublés : l’un est là pour fonctionner en permanence et l’autre pour pallier le premier en cas de défaillance », ajoute Thomas Ducrot. Fiable donc, et peu cher. Le prix affiché pour les particuliers est de 3.000 euros, contre plus du double pour son concurrent principal.

Caroline Albenois

Commentez

Participez à la discussion