Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Neo Sécurité | Securitas serait intéressé

Dans un communiqué de l’Elysée, daté du jeudi 26 avril dernier, le gouvernement a fait savoir que l'Etat était disposé à faire un « effort financier supplémentaire » pour sauver les 5 000 emplois...

Dans un communiqué de l’Elysée, daté du jeudi 26 avril dernier, le gouvernement a fait savoir que l’Etat était disposé à faire un « effort financier supplémentaire » pour sauver les 5 000 emplois et assurer la pérennité de l’activité du groupe en échange d’un « plan d’amélioration de la gestion » de l’entreprise.
Dans l’après-midi du même jour, le cabinet du ministre de l’Industrie Eric Besson a annoncé que le numéro un de la sécurité en France, le suédois Securitas, s’était engagé, avec d’autres entreprises du secteur, à « examiner dès les prochains jours une offre de reprise » de Neo Sécurité. « Des entreprises d’autres secteurs d’activité, ainsi que des fonds d’investissement, ont également présenté des marques d’intérêt », selon le communiqué.

Commentez

Participez à la discussion