Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

MSA lance le G1, un nouveau masque complet de protection respiratoire Ari

Destiné aux soldats du feu et aux pompiers travaillant dans les usines, ce masque complet a été conçu pour répondre aux besoins des utilisateurs en termes de confort et d'étanchéité. Il va être présenté prochainement sur le Congrès national des sapeurs-pompiers à Tours.

Le fabricant mondial de casques et de masques MSA (Mine Safety Appliances) renouvelle sa gamme destinée sapeurs-pompiers avec un nouveau modèle de masque complet de protection respiratoire ARI (Appareils respiratoires isolants), destiné à être connecté à une bouteille d’oxygène. Baptisé G1, il s’adresse principalement aux pompiers travaillant dans les usines ou dans un service départemental d’incendie et de secours (SDIS). Une dizaine de ces centres utilise déjà les casques Gallet également fabriqués par MSA et qui équipent 10% des soldats du feu dans le monde.

Conçu avec des utilisateurs

Parmi lesquels, la Brigade des sapeurs pompiers de Paris, troisième plus grande unité d’élite au monde avec ses quelques 8.500 sapeurs-pompiers. « Nous avons recueilli l’avis de certains d’entre eux afin d’améliorer le confort, l’étanchéité et l’esthétique des masques, quelle que soit la taille ou la forme de la tête du porteur », explique Yohan Morel, chef de produit chez MSI. Par ailleurs, les utilisateurs ne veulent pas que leur masque fasse barrière à la communication. Enfin, ils souhaitent que la maintenance soit facilitée, sachant qu’avant chaque intervention, il est systématiquement démonté, nettoyé et remonté. Autant de besoins auxquels répond le modèle G1. « Une équipe d’ingénieurs en interne a conçu le produit avec le soutien d’un designer extérieur et d’un ingénieur de notre usine basée en France », rapporte le chef de produit de MSA.

Différentes tailles de masque sont proposées

Point important : afin de répondre au confort de ses utilisateurs, le masque est proposé en trois tailles pour la partie du masque qui va du contour extérieur du menton jusqu’au front. Et trois autres tailles pour le demi masque qui fait le contour du nez. Ce qui permet de bien épouser la forme du visage du porteur. Une première dans le domaine, selon MSA. A noter que le masque est pourvu d’un système d’aération qui empêche la formation de buée. Le confort respiratoire est également amélioré grâce à son système de soupape placé proche de la bouche.

Le poids du masque est bien réparti sur le visage

Plus léger de 11 % que ses prédécesseurs, il est aussi plus confortable car son poids est mieux réparti. Quant au champ de vision qui est un élément critique de l’EPI, il a été dessiné de manière à offrir plus de 90 % de vision naturelle. Côté communication, la transmission de la voix du pompier est améliorée grâce à une membrane phonique intégrée.

Le masque sera présenté lors du congrès national des sapeurs-pompiers 2016

Le masque G1 est disponible en version harnais ou avec des attaches rapides pour être rapidement fixées sur les casques de pompiers Gallet F1XF. Enfin, le modèle peut être aussi choisi en fonction du connecteur voulu. Côté maintenance, il intègre un transpondeur RFID pour une gestion simplifiée du parc de masques. Fabriqué en Allemagne, le masque G1 est actuellement en cours de lancement commercial. Il sera présenté le 21 septembre à Tours lors du Congrès national des sapeurs-pompiers.

EK

Ce masque épouse les contours du visage.
© MSA
Ce masque épouse les contours du visage.
© MSA

Commentez

Participez à la discussion