L’OPPBTP en campagne sur les conditions de travail

Selon les statistiques AT/MP de l’Assurance maladie publiés l’an dernier, les indicateurs de la sinistralité dans le BTP pour l’année 2012 sont au vert et confirment une diminution des accidents du travail sur une période de 5 ans. Malgré ces résultats encourageants, la profession ne baisse pas les bras comme en témoigne la campagne dédiée à l’amélioration des conditions de travail lancée par l’OPPBTP, organisme de prévention des accidents et des maladies professionnelles. Cette opération présente en vidéo le témoignage de cinq entreprises volontaires qui ont adopté des solutions pour atténuer les vibrations, se protéger contre les produits chimiques et limiter les postures pénibles. « Près de 220.000 entreprises relevant de la caisse des congés payés sont concernées par cette campagne », indique Stéphanie Bigeon-Bienvenu, directrice la communication de l’OPPBTP.

Services en ligne. L’organisme compte 344 salariés dont 150 conseillers qui se déplacent quotidiennement au sein des entreprises pour les aider à mieux s’organiser, évaluer et anticiper les risques sur les chantiers. Outre cette mission, il propose des formations payantes d’aide à la prévention et fournit des outils d’information. A l’instar de son journal mensuel Prévention BTP distribué à 20.000 exemplaires et de son site Preventionbtp.fr lancé il y a un an. Recensant 35.000 visiteurs par mois, cette plate-forme dispose d’un service gratuit de prévention en ligne. Les entreprises peuvent y réaliser leur document unique, évaluer l’ensemble des risques, réaliser leur plan d’action de prévention en ligne et suivre les différentes formations du personnel. « Il s’agit d’un outil de gestion au profit de la prévention », résume Stéphanie Bigeon-Bienvenu qui dénombre 16.000 comptes créés en un an.

Subvention pour l’achat de matériel. Pour encourager les entreprises à améliorer leurs conditions de travail, l’OPPBTP dispose depuis 2013 d’un budget de 5 millions d’euros destinés à subventionner l’achat d’équipement. Le montant consenti varie en fonction des paliers d’achat suivants : soit 50% pour les achats allant de 2.000 à 5.000 euros, 30% pour la tranche de 5.000 à 10.000 euros, 20% pour celle des 10.000 à 15.000 euros. Au-delà de ce seuil, un forfait de 5.000 euros est versé. Depuis la mise en œuvre de cette subvention, 900 dossiers ont déjà été traités. Ces aides ont été attribuées principalement à des entreprises de moins de 10 salariés pour un montant moyen d’environ 3.000 euros. Les matériels les plus demandés étant les équipements de manutention et de levage. Pour bénéficier de cette subvention, les entreprises peuvent se rendre sur le site Preventionbtp.fr. « Le délais de traitement du dossier est de deux mois », prévient la directrice de la communication de l’OPPBTP qui lancera en 2014 une nouvelle campagne destinée à la prévention des chutes de hauteur et des dangers de l’amiante.

Eliane Kan


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.