Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Logiciel ProtecPo | Pour un meilleur choix en matière de protection cutanée

L’Institut national de recherche et de sécurité et son homologue québécois, l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail, ont conçu ProtecPo, un logiciel interactif de présélection des matériaux polymères utilisés dans les équipements de protection individuelle...

L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) et son homologue québécois, l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), ont conçu ProtecPo, un logiciel interactif de présélection des matériaux polymères utilisés dans les équipements de protection individuelle (gants, combinaisons et bottes). L’objectif des deux instituts est de mettre à disposition des professionnels de la prévention et des entreprises un outil d’aide au choix des matériaux les mieux adaptés pour la protection cutanée, notamment contre les solvants et les mélanges de solvants.
 
La démarche suivie pour la mise au point de ProtecPo est basée sur une approche des interactions entre substances chimiques et matériaux polymères, selon la théorie établie par Charles M. Hansen, scientifique danois, qui a collaboré au développement de cet outil informatique.
 
ProtecPo propose d’effectuer des recherches par
– solvant ou mélange de solvants permettant d’obtenir une liste de matériaux recommandés ;
– famille de solvants permettant d’obtenir des résultats quant au niveau de compatibilité entre les solvants de la famille sélectionnée et les matériaux ;
– matériau polymère permettant de choisir parmi les cinq matériaux répertoriés (butyle, Viton, latex, Néoprène et nitrile).
 
ProtecPo a été validé en comparant les recommandations obtenues aux données de la littérature spécialisée et aux résultats de tests expérimentaux réalisés sur plus de 800 combinaisons substance(s)-polymère.
 
La présélection de matériaux recommandés par ProtecPo doit idéalement être validée par des essais de laboratoire.
 
> L’application est en ligne  ici.

Commentez

Participez à la discussion