Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Logiciel Conceptor Désenfumage 1.0 : outil d'aide pour la conception des réseaux de désenfumage

Aldes lance le logiciel Conceptor Désenfumage 1.0, un outil d'aide à la conception des réseaux de désenfumage, destiné à aider les prescripteurs et les bureaux d’études…

Spécialiste de la protection incendie et du désenfumage mécanique en France, Aldes lance le logiciel Conceptor Désenfumage 1.0, un outil d’aide à la conception des réseaux de désenfumage, destiné à aider les prescripteurs et les bureaux d’études. Ce logiciel permet d’établir une étude complète de l’ensemble d’un système, des volets de désenfumage aux ventilateurs en passant par les conduits, et de déterminer en un temps record une liste exhaustive, codifiée et chiffrée, des produits les plus adaptés à la situation. Pratique et simple d’utilisation, le Conceptor Désenfumage 1.0 prend en compte l’aspect aéraulique des installations, permettant ainsi de calculer et de contrôler les pertes de charges de l’ensemble d’un système.
Les données aérauliques exploitées dans le logiciel sont le fruit d’une étude basée sur une campagne d’essais de six mois, réalisée au Centre Technique des Industriels Aérauliques et Thermique (Cetiat) à Villeurbanne et sur plus de 140 heures de simulations numériques effectuées au Centre de Recherche d’Aldes à Toulouse. Ces travaux ont permis de rassembler une base de données inégalée sur les pertes de charges en désenfumage et d’apporter un gain de temps considérable sur la phase d’exécution. De plus, grâce au logiciel, il est possible en un simple clic d’ajuster la puissance du ventilateur ou la dimension des volets afin d’optimiser au mieux, selon les besoins du projet, les flux d’air dans les réseaux.
Enfin, pour une prise en main encore plus rapide, ce logiciel dispose de nombreuses fonctionnalités complémentaires, telles que la mise à jour automatique du système et l’accès à une bibliothèque complète de documents techniques, commerciaux et réglementaires.

Commentez

Participez à la discussion