Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Les vols à main armée sont en baisse depuis 2009

Le nombre de vols commis au moyen d’une arme à feu, notamment contre le secteur marchand, a diminué fortement depuis 2009. Et cette diminution est à la fois progressive et généralisée.

D’après la mesure de l’activité judiciaire de la police et de la gendarmerie réalisée par la Direction centrale de la police judiciaire (sous la forme d’un tableau mensuel appelé «état 4001 »), expertisée et mise en ligne par le service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSM-SI) depuis 2014, le nombre de vols à main armée contre les établissements commerciaux, industriels ou financiers diminue régulièrement depuis 2009. Avant de chercher à comprendre cette tendance, il s’agit de s’interroger sur la source elle-même. En effet , celle-ci souffre de fragilités et doit être analysée avec prudence. En plus d’être circonscrite aux seuls vols constatés par les services de police ou les unités de gendarmerie, la période sur laquelle porte cette série de données est caractérisée par une modification des conditions de saisie des informations. Dans un des documents à caractère méthodologique rédigé par le SSM-SI, il est ainsi précisé que « les modernisations récentes des systèmes d’information de la gendarmerie nationale (en 2012) et de la police (entre 2013 et avril 2015) ont profondément modifié les conditions du suivi statistique de l’activité judiciaire des forces de sécurité » (InterStats Méthode n°2).

4.000 victimes de moins depuis 2009

C’est ainsi l’ensemble de la période de 2012 à 2015 qui est impactée par d’éventuelles ruptures. Si l’Observatoire nationale de la délinquance et des réponses peinales (ONDRP) ne dispose pas des éléments pour entreprendre un travail correctif sur la série des vols avec armes à feu, le SSM-SI précise la méthode employée par leur service pour le faire. Il est ainsi précisé que le processus de correction consiste à vérifier manuellement la bonne indexation des procédures pour vols avec armes à feu (InterStats Méthode n°9). Les « états 4001 » des cinq dernières années ont ainsi été « apurées » par le SSM-SI selon cette méthode. Dans le graphique 1 figure la série de données corrigées (elle l’est uniquement pour la France métropolitaine sur la période 2012 à 2016). Ainsi, d’après les données corrigées de l’état 4001, 2.900 vols à main armée ont été recensés par les forces de sécurité intérieure en 2016 sur l’ensemble du territoire métropolitain. En un an le nombre de vols avec armes à feu contre les particuliers, les banques, les commerces, etc. a diminué de 24 %. Cette évolution s’inscrit dans une tendance baissière de plus long terme puisque, depuis 2009, leur nombre a diminué de près de 60 %, soit l’équivalent d’environ 4.000 victimes de moins.

Une baisse homogène sur l’ensemble du territoire métropolitain

En 2016, 2.674 vols à main armée ont été recensés sur le territoire métropolitain ainsi que dans les DOM américains (Guadeloupe, Martinique, Guyane) contre 3.098 en 2015, 5.141 en 2013, par l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO), office placé sous la responsabilité de la Sous-direction de la lutte contre la criminalité organisée et la délinquance financière (SDLCO-DF). En trois ans leur nombre a presque été divisé par deux (- 48 %), ce qui représente environ 2.500 vols à main armée de moins. Si les vols à main armée contre les particuliers ont diminué, le secteur marchand reste le principal bénéficiaire de cette tendance à la baisse.

Erick Haehnsen

Depuis 2009, le nombre de vols avec arme a diminué
de près de 60%, soit l’équivalent d’environ 4.000
victimes de moins. © INHESJ
Depuis 2009, le nombre de vols avec arme a diminué
de près de 60%, soit l’équivalent d’environ 4.000
victimes de moins. © INHESJ

Commentez

Participez à la discussion