Les lingettes industrielles nettoyantes se mettent au vert

De puis quelques années, l’aloe vera bénéfice d’un engouement certain. Doté de propriétés apaisantes, hydratantes, cicatrisantes, nettoyantes, ce cactus est devenu la plante incontournable des cosmétiques biologiques qui va de pair avec un changement dans les mentalités. Les industriels eux-mêmes commencent à questionner certaines idée préconçues telles que seuls les détergents seraient vraiment efficaces pour nettoyer. En témoigne le fabricant de produits de nettoyage Big Wipes, qui vient de commercialiser des lingettes nettoyantes biologiques à base d’aloe vera. Destinées à l’usage des professionnels de l’industrie, des artisans, ou encore des ouvriers, ces lingettes possèdent des propriétés non irritantes et biodégradables.
Industrie légère, industrie lourde, BTP, milieux automobiles, agricoles… De nombreux secteurs contraignent les professionnels à opérer sur des chantiers qui ne bénéficient pas forcément de points d’eau à proximité. Pensons aux techniciens de maintenance, artisans, ascensoristes, électriciens ou encore ouvriers qui doivent régulièrement nettoyer leurs mains, leurs outils ou certaines surfaces de réparation. D’où l’utilisation de lingettes. Reste que la plupart de ces lingettes, et quel que soit le secteur auquel elles sont destinées, recèlent des produits chimiques irritants et allergènes. Rappelons-nous le scandale des lingettes pour bébé qui contenaient du phénoxyéthanol, un agent toxique ! Dans ce contexte, les réglementations en matière d’hygiène se resserrent et exigent que les produits professionnels de nettoyage cessent d’être agressifs pour la santé et d’avoir un impact négatif sur l’environnement.
A cet égard, les lingettes de Big Wipes ont de quoi calmer le mécontentement général. Tout d’abord, elles sont imprégnées d’une solution liquide à base de produits non chimiques. A commencer par l’aloe vera. Mais elles contiennent également de la glycérine et de la lanoline (connue pour être principalement utilisée chez les femmes qui allaitent) mais aussi de la vitamine E. Bien sûr, elles ont fait l’objet de tests dermatologiques et répondent ainsi aux normes 1223/2009 de l’UE qui concernent les produits cosmétiques d’irritation nulle. De plus, le fabricant garantit que la formule est exempte de tout conservateur chimique et offre une protection antibactérienne. Enfin, la lingette et son emballage sont biodégradables.
Traces de peinture, adhésif, mousse expansive, silicone, enduits, huile de graisse, lubrifiant, goudron, pétrole, encre, crasse… On est vite tentés de croire que seuls les détergents les plus décapants seraient à même de nous décrasser de ces salissures. Faux. Les produits naturels sont tout aussi efficaces. Ici encore les lingettes à l’aloe vera combattent les salissures tout autant qu’une lingette chimique. En outre, leur face texturée aide à décaper en douceur. Enfin, elle contient quatre agents de soins de la peau qui aident à nettoyer les mains des ouvriers tout en les protégeant de toute irritation.

Ségolène Kahn


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.