Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Le travail hybride, porte ouverte sur le Flex Office

Avec le développement du télétravail, de plus en plus d'entreprises s'interrogent sur les avantages procurés par le Flex Office. Cette nouvelle organisation sonne le glas des bureaux attitrés.

Selon le ministère du Travail, 455 accords télétravail ont été signés depuis le 1er janvier contre 3 897 en 2021. La mise en place du travail hybride n’est d’ailleurs pas aisée, comme le montre l’enquête de l’ANDRH. 15 % des répondants ayant un accord de télétravail expriment des difficultés dans sa mise en œuvre. En cause, les postes éligibles et le nombre de jours télétravaillables. Sur ce point, l’association recommande à ses adhérents un maximum de deux jours télétravaillés par semaine. Ce qui évite aux salariés de perdre le lien social et de conserver une culture d’entreprise. Par ailleurs, l’association exprime son souhait d’avoir un code du travail plus adapté aux nouvelles notions de responsabilité de l’employeur par rapport au lieu d’exercice du télétravail.

Le-co-working-une-reponse-au-travail-hybride

Le coworking, une solution d’avenir pour les professionnels qui ne disposent pas d’espace de travail à leur domicile. © Cowomen / Unsplash

Le coworking, une solution d’avenir ?

Et ce, dans la mesure où la plupart des salariés travaillent depuis leur domicile. Un environnement que le chef d’entreprise ne maîtrise pas et qui peut aussi poser des problèmes d’équité dans les conditions de travail. C’est notamment le cas quand le salarié ne dispose pas d’endroit où s’isoler ou lorsqu’il ne dispose pas d’un poste de travail adapté. D’où l’intérêt des espaces de coworking où chacun peut réserver sa place, le jour et l’heure de son choix. Il existe d’ailleurs des applications dédiées à ce type de besoin. A l’instar de Neo Nomade qui recense dans toute la France 1 000 lieux de coworking, qu’il s’agisse de salles de réunion, bureaux privatifs ou d’Open Space pour télétravailler à proximité de son domicile.

Le-Flex-Office-levier-du-travail-hybride

Le Flex Office, un levier pour le travail hybride. © Lycs Architecture / Unsplash

Du travail hybride au Flex Office

Pour bon nombre d’entreprises, l’instauration du télétravail est l’occasion de réfléchir au Flex Office qui consiste à mutualiser les postes de travail. Ce qui signifie la fin du bureau attitré pour les collaborateurs et souvent aussi les managers. Pour les experts, le Flex Office constitue même un prérequis pour développer le travail hybride. Toutefois, cette nouvelle organisation nécessite la mise en place d’une solution digitale de réservation des « positions de travail ». Il s’agit de garantir aux salariés qu’ils disposeront bien d’un endroit pour travailler le jour et l’heure de leur choix. De quoi éviter le risque de désengagement des équipes.

De nouveaux services pour les salariés

Pour l’entreprise, le Flex Office offre plusieurs avantages. À commencer par la rationalisation des coûts. En fermant les petits sites, les entreprises densifient les populations tout en créant entre les équipes de nouvelles synergies. Du côté des salariés, le Flex Office ouvre l’accès à des services supplémentaires. Tels que des cafétérias, salles de sport, détente, restauration, coiffure, massage etc. De quoi améliorer leur qualité de vie au travail.

Bien réfléchir au taux de mutualisation des postes

Pour susciter l’adhésion des salariés, la mise en place du Flex Office réclame aussi à l’entreprise de réfléchir sur son taux de mutualisation des postes. S’il est trop bas, les salariés risquent de se resédentariser en s’appropriant des bureaux. Ce qui pose un problème sachant que Flex Office rime avec Clean Desk (ne pas laisser ses affaires personnelles). En revanche, si le taux est trop élevé l’entreprise risque d’être confrontée à un désengagement des salariés et devra investir dans des tiers lieux. Aujourd’hui, le taux du Flex Office s’élève en moyenne à 0,7 soit 7 postes de travail pour 10 collaborateurs. Mais il peut atteindre 0,8 ou 0,9. Dans ce cas, la conduite du changement sera plus lente.

Eliane Kan

1 commentaire

Participez à la discussion

  1. Olivia

    - il y a 8 mois

    Merci d’avoir partagé vos avis. Continuez à publier des articles perspicaces et j’ai hâte d’en lire plus sur vous.