Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risque incendie

Le réseau DEF présente deux nouvelles solutions d'extinction par gaz

Ces deux solutions de protection contre le risque incendie rassemblent un diffuseur de gaz et un réducteur de bruit destinés aux Data Centers et aux salles informatiques. Par ailleurs, le réseau DEF sort également une solution tout-en-un de détection et d’extinction pour les armoires électriques.

Le réseau DEF étoffe son offre d’extinction par gaz avec deux nouvelles solutions dédiées à la protection des infrastructures informatiques et de leurs données. D’une part, un extincteur atténuateur de bruit destiné aux salles informatiques et aux data centers, et de l’autre, une solution sur-mesure de détection et d’extinction de fumée dans les armoires électriques et de process, baptisée Procyon+. Le lancement de ces deux produits intervient dans le cadre des 60 ans de la société DEF France, célébrés durant le mois de juin dans différentes villes de l’Hexagone.

Protection contre les nuisances sonores
La première solution, intégrée à un système global de protection des data centers et salles informatiques contre le risque incendie, consiste en un extincteur de feu muni d’un principe de réduction du bruit. “Il faut savoir que les disques serveurs sont sensibles à certains phénomènes tels que le bruit qui est susceptible d’endommager les données stockées” explique Sébastien Mulon, chef de produit protection chez DEF. D’où l’intérêt d’un extincteur doté d’un réducteur de bruit. “Comparé aux extincteurs classiques qui émettent jusqu’à 150 décibels, ce produit n’en émet que 100” précise le chef de produit.

Une action par étouffement des flammes
En cas de départ de feu, l’extincteur, relié à un système de détection, diffuse un gaz inerte, constitué d’argon et d’azote pour étouffer les flammes en abaissant le taux d’oxygène contenu dans l’air ambiant. “Le système se compose d’un réseau de canalisation armé de réservoirs sous pression contenant le gaz, et permettant sa diffusion” détaille Sébastien Mulon. Le nombre de ces réservoirs est calculé selon le volume de la pièce. « Une fois ces réservoirs vidés, ils sont récupérés sur place par nos équipes qui les transportent dans nos usines pour les réarmer » ajoute-t-il.

Un système d’alarme pour évacuer le personnel sur place

Autre avantage de ce système, l’argon et l’azote constituant ce gaz entrent naturellement dans la composition de l’air que l’on respire et ne laissent aucun dépôt susceptible d’endommager le matériel informatique. Enfin, en cas de départ de flammes, le diffuseur est connecté à un système d’alarme disposé au niveau des portes d’accès. Objectif : prévenir par des signaux lumineux et sonores le personnel à l’extérieur comme à l’intérieur de la pièce qu’une opération d’extinction de flammes est en cours.

Agir au départ de l’incendie
Le fabricant a également conçu une solution tout-en-un de protection des armoires électriques, baptisée Procyon+. “Chaque armoire étant différente dans sa conception et sa taille, nous venons installer nous-mêmes le système chez nos clients” précise Sébastien Mulon. En outre, la solution est munie d’un détecteur chargé de surveiller en temps réel la composition de l’air dans l’enceinte de l’armoire, afin de détecter la moindre fumée suspecte. “Avec cette solution, on agit avant que l’incendie ne se déclare, au moment du départ de fumée” ajoute le chef de projet.

Un système autonome et pilotable à distance
En cas d’alerte, le diffuseur s’active et délivre le gaz inerte, également constitué d’argon et d’azote, contenu dans des bouteilles sous pression. “L’intérêt de ce système réside dans son autonomie, mais aussi dans le fait qu’il est monitorable à distance. La solution est, en effet, reliée à un port Ethernet connecté à une page web indiquant toutes les informations du produit, sa durée de vie, ou son état” conclut Sébastien Mulon.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion

Suivez-nous