Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Le portique d'Evolv Technology sécurise les entrées des sites recevant du public

Comparable à des barrières antivol, cette solution détecte à la volée les personnes portant des explosifs et des armes à feu. Elle combine des technologies d’ondes millimétriques et de détection de masse métallique associée à des algorithmes. Cette solution en cours de test aux Etats-Unis intéresse les lieux recevant du public et les sites industriels sensibles.

Après les attentats du 14 juillet dernier et du 13 novembre 2015, plus d’un Français sur deux craint d’être confronté à un risque terroriste, selon un sondage Ifop pour la Croix-Rouge publié en début du mois. En 2010, ils n’étaient que 38% à être dans ce cas. Pour rassurer leurs clients, la plupart des lieux publics comme les centres commerciaux, salles de spectacle et musées font appel à des agents de sécurité pour contrôler les sacs. Mais cette fouille est en général assez sommaire et peut même s’avérer insuffisante pour détecter des d’éventuels explosifs. Sans compter qu’elle crée aux entrées de longues files d’attente.

Ondes millimétriques

D’où l’intérêt suscité par le scanner corporel d’Evolv Sentry. Comparable à un portique antivol, que l’on voit à la sortie des magasins, avec ses deux panneaux au milieu desquels passe le visiteur sans s’arrêter, cet équipement peut contrôler plus de 600 personnes à l’heure. Positionné comme une aide complémentaire aux agents de sécurité, il combine des technologies d’ondes millimétriques et de détection de masses métalliques associée à des algorithmes. Lesquels sont conçus pour détecter le port d’armes à feu, couteaux, explosifs et autres. De quoi éviter les fausses alarmes et les palpations inutiles.

Ce portique contribue à réduire les files d’attente à l’entrée des sites

Autre avantage de ce scanner corporel testé dans plusieurs gares et aéroports Outre-Atlantique, il contribue à optimiser les flux de contrôle. Sans avoir besoin de quitter leurs chaussures, les visiteurs peuvent aussi conserver sur eux leurs objets usuels tels que les téléphones portables, clés, monnaies ou portefeuille. Visant tous les lieux recevant du public et les sites industriels sensibles, le portique a été conçu et développé par l’américain Evolv Technology, une PME d’une trentaine de personnes basée à Boston (Massachusetts). Cette entreprise spécialisée dans l’intelligence artificielle au service du secteur de la sécurité est représentée en France par Visiom, spécialiste du contrôle de sûreté des bagages. Ce dernier a d’ailleurs reçu à ce titre la mention spéciale du jury des trophées de l’innovation d’Expoprotection 2016 dans la catégorie Risques Malveillance et Incendie.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion