Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Le français Kiwatch sélectionné par Axa pour son projet de Maison connectée

Sa solution de vidéosurveillance, qui comprend une caméra d'intérieur avec sirène incorporée et l'accès à un service en ligne, a été choisie par l'assureur qui veut se placer non plus seulement après l'accident mais avant que les sinistres ne surviennent.

Avec son offre de Maison connectée lancée en octobre dernier, l’assureur Axa France se place en première ligne de la prévention des risques d’intrusion sur le marché domestique, voire du petit tertiaire. L’objectif étant d’intervenir en amont de l’incident et non plus seulement après. En effet, les maisons équipées de systèmes de vidéosurveillance sont par exemple quatre fois moins cambriolées. L’assureur français qui compte 9 millions de clients et 15.000 collaborateurs a choisi le système de vidéosurveillance du français Kiwatch.

Cette société bretonne, co-fondée en janvier 2011 par Cédric Williamson, a lancé, après plus de 3 ans de recherche et développement, ce service supporté et hébergé par Alcatel-Lucent et Orange dans le cadre de la dynamique Arc Bretagne Atlantique (A.B.A.).

Le service de vidéosurveillance proposé aux clients d’Axa détenteurs d’un contrat multirisques comprend une caméra intérieure avec sirène intégrée offerte (soit une économie de 119 euros) pour tout abonnement (5,90 euros/mois). A cela s’ajoutent de nombreux services tels que la vision et l’écoute live 24h/24 et 7 jours/7, les alertes par SMS, l’appel vocal et email en cas d’intrusion, l’enregistrement et le contact direct avec la police ainsi qu’une sirène dissuasive…

En cas d’alerte, le client peut faire appel aux services d’Axa Assistance qui dépêche un agent de sécurité sur place. Avec la Maison connectée, Axa France veut encourager ses clients à l’auto-surveillance de leur domicile.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion