Le californien Daqri rend la réalité augmentée accessible aux ouvriers du bâtiment

Mis au point par la start-up californienne Daqri, le casque de chantier Smart Helmet est doté de multiples capteurs et caméras un peu comme des Google Glass (lunettes de réalité augmentée de Google). L’architecte, l’ingénieur, le technicien ou l’ouvrier qui le portent disposent ainsi d’une vision à 360 degrés. Ce casque intelligent est capable de superposer à l’environnement réel des informations virtuelles. Il récupère ainsi des données de façon automatique : valeur d’un thermostat, état d’une pièce de moteur… Mais il offre aussi la possibilité d’opérer des manipulations virtuelles. Il est également capable de vérifier l’intégrité d’un système et d’alerter l’utilisateur s’il détecte un élément potentiellement dangereux.

Brian Mullins, fondateur et dirigeant de la start-up Daqri, affirme : « La réalité augmentée est notre univers depuis quatre ans. Nous avions besoin d’un produit pensé exclusivement pour une application industrielle, conçu à partir de l’expérience utilisateur et capable de résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les travailleurs de ce secteur. »

L’affichage est composé de deux écrans rétractables qui affichent du contenu en 4D. Des écrans lisibles dans des conditions de faible luminosité ou de luminosité élevée. Le casque filme et enregistre. Côté connectivité, Smart Helmet se synchronisera avec une smartwatch, un smartphone et toute une gamme d’objets connectés afin d’améliorer ses performances. Comme il fonctionne sous Android, les entreprises pourront développer leur propre application en fonction de leur usage. Ce casque, encore à l’état de prototype, serait mis en vente dès octobre. Son prix est encore inconnu.

Caroline Albenois


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.