Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

La réalité virtuelle au service de la formation aux premiers secours

La startup "D'un seul geste", tout juste lauréate du concours EDF Pulse dispense des formations aux gestes du premier secours dans les entreprises. Elle s'apprête à lancer une offre spécifique en direction des collectivités afin de répondre à la circulaire qui les oblige à former les agents de la fonction publique avant le 31 décembre 2021 à porter secours dans la rue.

En cas d’attentat ou d’accident, la vue du sang peut faire perdre tous leurs moyens à ceux qui veulent porter secours aux blessés. D’où l’intérêt de la formation imaginée par la start-up D’un seul geste. « Nous utilisons la réalité virtuelle afin de provoquer chez les stagiaires des émotions qui vont contribuer à mémoriser les gestes qui sauvent », résume Emmanuel Bourcet, le PDG d' »Un seul geste » qui s’est vu décerner mercredi dernier un des quatre prix startup du concours EDF Pulse.

De quoi donner de la visibilité à cette TPE qui délivre des formations de premiers secours aux salariés d’entreprises. Parallèlement, elle s’apprête à lancer une offre dédiée aux collectivités locales. L’idée est de former aux gestes de premiers secours les agents de la fonction publique dans la rue. 80 % d’entre eux sont concernés, conformément à la circulaire du 2 octobre 2018. Ce texte fait suite au discours du président de la République de 2017 qui appelle les citoyens à devenir acteurs de la sécurité civile en rappelant que la menace terroriste, le dérèglement climatique, et les accidents de la vie courante sont responsables de 20 000 décès et 50 000 hospitalisations par an. Dans cette perspective, la circulaire impose la généralisation des formations aux gestes de premiers secours pour les agents publics. Et ce, avant le 31 décembre 2021.

Mannequin connecté et casque de réalité virtuelle

Ces fonctionnaires doivent être capables notamment de réagir face à une hémorragie externe et un arrêt cardiaque mais aussi d’utiliser un défibrillateur automatique. Des exigences auxquelles répond la formation dispensée par la startup D’un seul geste qui compte 6 salariés dont deux ingénieurs. Elle a été fondée par quatre associés. A savoir, Emmanuel Bourcet, spécialisé dans le management des entreprises, Ludovic Fago, directeur technique précédemment responsable de la réalité virtuelle au sein de Dassaut Aviation, Nicolas Guerchet, sapeur-pompier professionnel et formateur de formateurs et enfin le général Bernard Perico qui a dirigé pendant plusieurs années la Brigage des sapeurs pompiers de Paris. Leur expérience personnelle les a conduits à développer cette offre originale de formation aux premiers gestes de secours. Laquelle s’effectue en situation immersive à l’aide d’un mannequin de secourisme connecté à un casque de réalité virtuelle porté par le stagiaire. Ce dernier se retrouve ainsi immergé dans une pièce où il va apprendre différents gestes réflexes à accomplir. Cette expérience sensorielle va favoriser la mémorisation et le passage à l’action en cas de situation d’urgence. « Chaque séance dure une heure dont 40 minutes d’immersion en réalité virtuelle et 20 minutes d’échanges avec le formateur », indique Emmanuel Bourcet. Cerise sur le gâteau, l’apprentissage se veut ludique. Il est assorti de quizz, de badges à gagner et de scores individualisés qui facilitent l’implication des apprenants. L’offre est à découvrir sur Virtuality, le salon sur la réalité virtuelle et les technologies immersives qui se tiendra le 21-22 et 23 novembre prochain au Centquatre, à Paris.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion