Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

La biométrie à l'assaut du contrôle d'accès sans contact

Pour les entreprises soucieuses de renforcer la sécurité de leur site, le français Falitec propose une carte d'authentification sans contact qui embarque un capteur d'empreintes digitales. Un badge biométrique compatible avec n'importe quel lecteur de contrôle d'accès du marché, permettant de conserver l'installation existante.

Déployer un système biométrique pour renforcer son contrôle d’accès ne nécessite pas forcément de lourds investissements, comme le démontre le français Falitec. Cet intégrateur propose une carte d’authentification sans contact embarquant un lecteur d’empreintes digitales.

Comme avec les smartphones
Il suffit que le propriétaire du badge y appose son doigt pour que le système reconnaisse ses données biométriques, comme avec les smartphones à reconnaissance d’empreintes digitales. Une fois l’empreinte reconnue, le badge sans contact est activé. Il suffit alors de l’approcher d’un lecteur de contrôle d’accès pour pénétrer dans les locaux. Commercialisée depuis le début d’année, cette solution d’authentification présente plusieurs avantages. D’abord, elle ne nécessite pas de stocker des données biométriques sur des bases de données externes.

Sur la base d’un brevet de la société Zwipe
Par ailleurs, elle fonctionne avec tous types de lecteurs ou de systèmes de contrôle d’accès existants, ainsi qu’avec toute infrastructure de réseau sans fil déployée en 125 kHz ou 13,56 MHz. « Enfin, l’entreprise n’est pas obligée de distribuer nos cartes biométriques à l’ensemble des employés, fait valoir Bernard Mourad, président de Falitec. Elle peut, par exemple, les distribuer uniquement aux prestataires ou aux salariés qui ont accès à des locaux sensibles, comme les salles d’archives, les Data Center, etc. » Créée en France en 2015, l’entreprise a développé cette offre à la faveur d’un partenariat noué avec la société Zwipe, qui a breveté ce système d’authentification biométrique sur carte commercialisé depuis le début de l’année.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion