Kateo digitalise l’activité maintenance des responsables sécurité

Assurer la maintenance des équipements de sécurité est un véritable casse-tête pour les responsables sécurité qui ont plusieurs sites à gérer. « Souvent, la mise à jour de l’information s’effectue depuis un tableur graphique de type Excel », soulève Thibaut Buisson, président de Proinsec, un organisme de formation qui met l’innovation au service de la formation. A ce titre, l’institut vient d’élaborer un outil de réalité augmentée pour gérer les formations incendies, en remplacement des unités mobiles. Surtout, l’entreprise vient de créer sa spin-off, baptisée Kateo, qui lancera en juin prochain la commercialisation de la première plate-forme dédiée à l’activité des responsables de sécurité. Disponible sous forme locative, cet outil va centraliser l’information dont ils ont besoin afin d’assurer le suivi des équipements de sécurité et des travaux de maintenance dont ils doivent faire l’objet.

Visualisation sur plan des équipements de sécurité
« En quelques clics, ils pourront consulter le registre de sécurité numérique et l’actualiser », explique Thibaut Buisson qui s’adresse également aux installateurs et autres prestataires en charge de la maintenance des organes de sécurité. Kateo leur propose une application pour tablette sur laquelle ils visualisent et localisent les blocs de secours, extincteurs, caméras et autres équipements directement sur le plan de sécurité. D’autres fonctionnalités leur sont mises à disposition, comme la gestion des devis, des factures et des rapports d’intervention. Cerise sur le gâteau, ils peuvent même proposer à leurs clients d’accéder aux données qui les intéressent moyennant, bien sûr, un code d’accès.

Extincteur connecté
Dernière brique à cet édifice numérique, Kateo connectera les organes de sécurité à la plateforme. A commencer par un extincteur connecté qu’a développé l’entreprise. Ce dernier enverra directement ses informations à la plateforme Kateo, ce qui évitera aux opérateurs en charge de la maintenance de saisir les données.

Eliane Kan


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.