Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Hub One sécurise les travailleurs isolés avec un Smart Badge connecté

Les chauffeurs-livreurs font partie des travailleurs isolés exposés au danger. Pour assurer leur protection en tous points du territoire, Hub One propose à leurs employeurs de les équiper d'un badge intelligent intégrant une puce RFID. Ce Smart Badge fonctionne de concert avec n'importe quel smartphone embarquant l'application adéquate. En cas de malaise ou d'agression, le livreur sera automatiquement géolocalisé par les secours.

« En matière de protection des travailleurs isolés, l’employeur a une obligation de moyens mais aussi de résultat », nous rappelle Stanislas de Cordoue, directeur marketing de Hub One. Le groupe fournit des services en technologies de l’information et de la communication pour les professionnels. Il équipe notamment les entreprises des secteurs du transport et de la logistique.

Recharge électromagnétique
Pour répondre aux enjeux de la sécurisation des professionnels de la livraison, l’entreprise a fait alliance avec Atus, un spécialiste renommé en protection des travailleurs isolés et en gestion des messages d’alerte. Issue des activités de Philips, qui avait créé un système d’urgence portatif pour les infirmières dans les années 1950, cette entreprise hollandaise totalise plus de 50 ans d’expérience dans le domaine. Atus a fait appel au bureau de design Van Berloo pour cocevoir ce PTI (Protection du travailleur isolé) qui intègre une puce RFID. Résultat, ce « Smart Badge » pèse moins de 35 grammes et mesure moins de 10 cm. Il résiste à l’eau et se recharge par induction électromagnétique.

Interfaçage avec n’importe quel smartphone

Point fort du système, sa capacité à s’apparier automatiquement par Bluetooth avec n’importe quel appareil embarquant l’application dédiée. Dès lors, en cas de malaise ou d’agression, il suffit d’appuyer sur le bouton d’urgence pour envoyer une alerte via le smartphone. L’appel peut d’ailleurs être déclenché automatiquement si le capteur intégré dans le badge détecte une perte de verticalité suivie d’immobilité. « Dans les deux cas de figure, l’alerte sera transmise par n’importe quel réseau radio (3G, Edge, GPRS, etc ) à un téléopérateur qui se chargera d’entrer en contact avec le travailleur et enverra si nécessaire les secours grâce aux coordonnées de géolocalisation délivrées par le smartphone », indique Stanislas de Cordoue. Depuis quelques mois, cet intégrateur propose ce système de PTI à ses clients transporteurs. Le message transmis par ce dernier peut être envoyé au serveur central ou, si l’employeur l’a prévu, aux autres personnes équipées elles-mêmes du Smart Badge et qui pourront aussi intervenir auprès de la victime.
Bien-sûr, pour que ces scenarii fonctionnent correctement, encore faut-il que le smartphone ait accès à un réseau télécom. D’où l’idée de Hub One d’avertir automatiquement le salarié lorsqu’il entre dans une zone blanche, c’est à dire non-couverte par un réseau télécom. A charge pour le salarié d’invoquer son droit de retrait auprès de son employeur s’il veut éviter d’encourir les risques liés à la non-communication.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion

Suivez-nous