Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Équilibre vie privée et pro : la France classée 5ème

L'édition 2022 de l'index European Life-Work réalisé par Remote vient de dévoiler les résultats de son classement. Cette étude mesure l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle grâce à de nombreux facteurs comme le salaire minimum, le congé maternité ou encore le niveau de bonheur.

Quel est le pays européen qui offre les meilleures conditions de travail ? Selon Remote, il s’agit du Luxembourg, la France arrivant en 5ème position. Ce spécialiste du développement, de la gestion et de l’accompagnement d’équipes distribuées à l’échelle mondiale a réalisé un classement des pays européens en fonction de la capacité de leurs entreprises à maintenir un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Récemment, l’entreprise a donc dévoilé son 2022 European Life-Work Index. 

l-index-de-remote-mesure-l-equilibre-entre-vie-privee-et-pro

L’index de Remote mesure l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. © Andrew Neel / Unsplash

Une note sur 100

Pour réaliser mesurer l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, les enquêteurs attribuent à chaque pays une note sur 100, en notant des critères comme le salaire minimum, le congé de maternité, le congé annuel légal, les indemnités de maladie, le système de santé du pays ou encore le niveau de bonheur général du pays. 

Un congé maternité optimisé au Luxembourg

Résultat, c’est le Luxembourg qui décroche la première place de ce classement. En effet, ce pays affiche de bons résultats pour tous les indicateurs clés. Notamment en ce qui concerne le congé de maternité légal (100 % du salaire versé pendant 20 semaines) et le congé annuel légal (37 jours). Par ailleurs, le Grand Duché présente un score de bonheur de 7,32, ce qui signifie qu’il représente l’une des nations les plus heureuses d’Europe.

la-france-en-5eme-position

En 5ème position, la France a adopté en 2017 la loi du droit à la déconnexion. © Helena Lopes / Unsplash

La France en 5ème position

En seconde position vient l’Espagne, suivie de la Norvège, de l’Allemagne puis de la France. Pour l’Hexagone, les facteurs clés qui ont déterminé sa position dans le classement sont l’indemnité légale de congé annuel de 36 jours ainsi que le salaire minimum élevé à l’échelle mondiale.

Un droit à la déconnexion

Il faut dire qu’en 2017, le gouvernement français a adopté la loi du droit à la déconnexion, pour inciter les entreprises de plus de 50 travailleurs à créer une charte de bonne conduite numérique. Par exemple, il s’agit d’éviter aux collaborateurs de répondre aux e-mails en dehors des heures de travail. 

 Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion