Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Episeine veut former les parisiens à réagir en cas d’inondation

Ce nouveau service public créé par l’établissement public territorial de bassin (EPTB) Seine Grands Lacs rassemble de nombreux conseils et recommandations pour aider les habitants et les entreprises d’Île-de-France à se comporter en cas de crue.

Un dessin montre des civils sur une barque de fortune.

Episeine a notamment mis au point un escape game pour questionner les bons réflexes à adopter en cas de crue.
© Episeine

Et si la Seine débordait au point d’inonder les rues de Paris ? Face au risque de crues en Île-de-France, les entreprises et habitants sont-ils vraiment préparés à une telle catastrophe naturelle ? Pour s’en assurer, l’établissement public territorial de bassin (EPTB) Seine Grands Lacs a créé Episeine, une plateforme en ligne chargée d’aider les Franciliens à réagir en cas d’inondation. 

850 000 personnes concernées

Selon l’EPTB, il faut savoir qu’en Île-de-France  les inondations représentent « le premier risque naturel majeur » et notamment sur Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. Autant de départements dont les infrastructures particulièrement denses (850 000 personnes et 55 700 entreprises, représentant 620 000 emplois) sont justement installées en zones inondables. 

Quoi mettre dans sa valise

Justement, le site dispose d’un module qui, en l’échange d’une adresse postale, permet de savoir si le logement concerné se trouve sur une zone à risque. Dans ce cas, la plateforme délivre alors toute une série de conseils et de recommandations pour préparer se préparer à une crue. Il s’agit par exemple de bien préparer sa valise en cas d’évacuation, d’obtenir un kit de communication pour les collectivités ou encore de connaître les démarches pour se faire indemniser…

Un Escape Game

Autre idée intéressante : pour apprendre à se comporter au mieux durant une inondation, Episeine dispose d’un Escape Game à destination des écoles, des collectivités et des associations. Faut-il quitter son domicile ? Quels sont les meilleurs refuges ? Quels sont les interlocuteurs les plus aptes à nous aider ? A travers différentes pièces de puzzle, le jeu questionne les joueurs sur les bons réflexes à adopter dans un Paris inondé.

Saisir les enjeux

« Une inondation, ce n’est pas seulement avoir les pieds dans l’eau, c’est beaucoup plus large, avec des problèmes de communication, de transport… », a rappelé Frédéric Molossi, le président de l’EPTB Seine Grands Lacs, durant présentation du site. De fait, il faut bien imaginer que, au-delà de six mètres de crue, toute l’infrastructure permettant à une ville de fonctionner correctement sera touchée. Des réseaux téléphoniques jusqu’aux réseaux d’assainissement des eaux, en passant par les routes ou encore les réseaux ferroviaires. 

Un risque à ne pas prendre à la légère

Pour rappel, l’Île-de-France a déjà connu récemment de grands épisodes d’inondation. En 2016, la Seine avait débordé de 6,10 mètres au dessus de son niveau normal, paralysant les transports, occasionnant des coupures de courant, la fermeture d’institutions et provoquant la mort de quatre personnes. En 2018 également, le fleuve était monté à 5,85 mètres au dessus de son niveau normal. C’est en 1910 que la crue a atteint son niveau le plus élevé, dépassant les 8,62 mètres. Une application dont devraient s’inspirer le Var et les Alpes-Maritimes.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion