Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

EPI | « Les masques doivent correspondre à la morphologie des salariés et être confortables »

Interview de Jeremy di Tomaso, responsable laboratoire chez Rescoll, société de recherche spécialisée dans la conception de matériaux composites.

Info.expoprotection.com – Comment protégez-vous vos salariés contre les polluants ?
Jeremy di Tomaso – « Notre entreprise compte une cinquantaine de personnes dont au moins la moitié est amenée à porter des masques de protection pour manipuler les différentes substances que nous utilisons. Il s’agit de matières inflammables, comburantes, toxiques, etc. Nous travaillons bien sûr avec des systèmes d’aspiration comme les hottes ou les sorbonnes qui équipent les postes de travail requérant des opérations de pesage et de mélangeage. Pour les autres activités, nous obligeons nos collaborateurs à porter des masques adaptés aux risques. »
Info.expoprotection.com – Comment choisissez-vous vos appareils de protection respiratoire ?
Jeremy di Tomaso – « Ces EPI sont choisis en fonction de leur fiche de poste mais aussi des indications délivrées par les fiches de données de sécurité fournies avec les produits que nous utilisons. Nous achetons nos masques auprès de notre distributeur d’EPI qui nous aide à affiner le choix que nous avons préalablement effectué à l’aide de documents publiés par l’INRS. Pour la manipulation de solvants, nous utilisons des masques à cartouches choisies en fonction de la nature des produits (organique, minéral, acide, etc.). Il existe d’ailleurs une nomenclature précise à base de lettres spécifiques à chaque solvant et de chiffres qui indiquent son niveau d’efficacité de 1 à 3. »
Info.expoprotection.com – Avez-vous des exigences particulières ?
Jeremy di Tomaso – « Pour l’utilisation des produits pulvérulents, nous utilisons des masques filtrants jetables, dont le niveau de filtration (FFP1 à FFP3) est choisi en fonction de la fiche de données de sécurité du produit. Par ailleurs, nous veillons à ce que les masques choisis correspondent à la morphologie des salariés et qu’ils soient confortables. Et ce, même si nous ne les utilisons qu’une demi-heure à une heure en général. Ainsi, le port des lunettes de sécurité étant obligatoire, nous avons choisi des modèles dotés d’une soupape expiratoire qui évite la formation de buée. »
Propos recueillis par Eliane Kan/Agence TCA-Innov24.

Commentez

Participez à la discussion