Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

EOS Innovation lance la commercialisation de son robot de surveillance des entrepôts

Après une période de R&D et de tests en grandeur réelle, la start-up française commence la commercialisation de l'e-vigilante, son robot mobile de surveillance.

Pour Eos Innovation, les choses sérieuses commencent. En effet, cette start-up spécialisée dans la robotique mobile de surveillance des entrepôts enregistre ses toutes premières commandes. Une société de sécurité belge s’apprête à réceptionner cinq robots rondiers pour début juillet. Parmi les clients, citons également un logisticien français et une société de sécurité française.
Il faut dire que l’investissement du groupe Parrot en mars dernier, soit 1 million d’euros, a donné des ailes à Eos Innovation, basée à Evry (91), pour développer la commercialisation de son robot, l’e-vigilante. « Techniquement, nous étions prêts, affirme David Lemaître, fondateur d’Eos Innovation. Les tests pilotes se sont avérés réussis dans de grandes entreprises industrielles françaises. » 

A présent, l’objectif de David Lemaître et de son équipe de 10 salariés vise àvendre au moins dix robots avant la fin de l’année. « L’e-vigilante dispose d’un potentiel énorme sur le marché de la sécurité. Il favorise une réduction des coûts en optimisant les affectations de vigiles. Il améliore la réactivité sur le terrain en gommant les aléas liés à la sécurité traditionnelle. »

Exporter e-vigilante. Point fort, le robot patrouille au hasard ou effectue une ronde préprogrammée. Equipé d’une caméra de vidéosurveillance haute résolution rotative à 360°, il transmet et enregistre les données audio et vidéo en temps réel dès qu’un incident survient. « L’opérateur de télésurveillance prend alors le contrôle du robot à distance via une interface très simple d’utilisation », reprend David Lemaître. de fait, l’e-vigilante ne manque pas d’armes de dissuasion : alarme stridente et haut-parleurs peuvent être utilisés à distance par l’opérateur pour prévenir ou empêcher un vol.

Eos Innovation prospecte aussi à l’international, dans plusieurs pays européens comme aux Etats-Unis. Son prix d’achat dépend des options mais oscille entre 50.000 et 75.000 euros. Il peut également se louer, pour 1.500 à 2.800 euros par mois. La start-up francilienne planche également sur la commercialisation de la version extérieure du e-vigilante, prévue pour l’année prochaine.

Caroline Albenois

Commentez

Participez à la discussion