Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Dispositif de formation Catec : harmoniser les pratiques de prévention lors des interventions dans les réseaux d’eau

La Cnamts vient d’émettre une recommandation préconisant un référentiel commun de formation des travailleurs intervenant sur les réseaux d’eau proposé par l’Institut national de recherche et de sécurité.

La Cnamts vient d’émettre une recommandation préconisant un référentiel commun de formation des travailleurs intervenant sur les réseaux d’eau proposé par l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Le dispositif de formation à destination des entreprises et des collectivités locales, appelé Catec, concerne environ 35 000 salariés et enseigne les bonnes pratiques de prévention des risques pour la santé lors des interventions dans les réseaux d’eau. Il sera déployé dès janvier 2013.

Depuis le 25 juin 2009, la recommandation (R 447) formalisait la prévention des accidents lors des travaux en espaces confinés, en particulier dans les ouvrages d’eau potable et d’assainissement (certains risques spécifiques sont en effet particulièrement importants et la configuration des lieux, leur localisation, rendent souvent difficile l’organisation des secours).

La formation des salariés était prévue dans ce texte mais les entreprises et les organismes formateurs ont constaté que les référentiels et les pratiques de terrain étaient très variables, générant ainsi de nouveaux risques.

Afin de renforcer une culture commune de pratiques de prévention, la recommandation de la Cnamts souligne la nécessité d’un référentiel unique de formation. Le Certificat d’aptitude à travailler en espaces confinés, Catec, porté par l’INRS, représente ce socle commun de compétences en prévention pour les interventions en espaces confinés dans les milieux de l’eau et de l’assainissement.

Ce dispositif décrit le rôle des acteurs amenés à intervenir en concertation durant une opération :

L’intervenant, apte médicalement à intervenir dans les réseaux, doit :

– connaître les risques liés à une intervention,

– être capable de repérer les risques spécifiques,

– connaître et savoir utiliser les équipements de sécurité

– maîtriser les procédures d’alerte, de secours et d’évacuation d’un espace confiné.

Le surveillant aide à la préparation et suit avec attention son déroulement jusqu’à la fin. Il reste à l’extérieur de l’espace et ne doit en aucun cas y pénétrer. Il doit :

– connaître les risques liés aux espaces confinés,

– maîtriser les procédures préalables à l’intervention,

– maintenir en permanence les conditions nécessaires au bon déroulement de l’intervention (ventilation, communication, maîtrise de procédures d’évacuation).

L’accompagnateur a les compétences d’un intervenant et doit être capable d’informer, d’’expliquer et d’assister des personnes en espace confiné (démarrage en 2014).

La formation, pratique, comprend des mises en situation et des simulations d’incidents/accidents avec débriefing pour aider les apprenants à intégrer les bonnes pratiques. La formation permet aux stagiaires de repérer de la même manière les mesures de prévention préconisées. Ainsi, les personnes formées, mises en situations concrètes, intègrent les bons comportements et seront en mesure d’appliquer des mesures de prévention convergentes, limitant par là-même le risque d’accident : disposer des informations spécifiques à l’espace, savoir mettre en œuvre les mesures de prévention relatives à celui-ci, ne jamais intervenir seul dans un espace confiné, etc.

Dans le cadre de la démultiplication de son offre de formation, l’INRS est le seul à pouvoir former les formateurs du dispositif. En 2013, deux sessions « Devenir formateur Catec », qui s’étalent sur deux fois trois jours, sont proposées au catalogue de formations de l’Institut.

Le dispositif Catec a la volonté de répondre :

– aux besoins des employeurs (collectivités, entreprises) de renforcer et d’uniformiser les compétences nécessaires des personnels concernés par les interventions en espaces confinés ;

– aux préconisations et recommandations du réseau prévention (R447, brochure INRS ED

6026) ;

– aux exigences de la Formation professionnelle initiale et continue (éligible FPC).

Commentez

Participez à la discussion