Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Détection d'intrusion : Axis dope son nouveau radar au Deep Learning

Ce radar de détection intrusion pour sites extérieurs carbure au Deep Learning. De quoi cibler et tracer tout individu inopportun.

le-radar-est-compatible-avec-d-autres-appareils-de-surveillance

Ce radar est compatible avec d’autres appareils de surveillance comme les caméras et les hauts-parleurs de la même marque. © Axis Communications

Zones industrielles, parkings, quais de chargement… Certains sites en extérieur requièrent une surveillance de tous les instants. Surtout la nuit. À cet égard, Axis Communications vient de mettre au point le D2110-VE, un nouveau radar de sécurité sur IP. Cet appareil embarque de nouveaux dispositifs technologiques pour détecter et localiser les intrus. Et ce, quelle que soit leur vitesse de déplacement.

Un apprentissage en Deep Learning

Première particularité, le D2110-VE dispose d’un champ opérationnel étendu sur 180° ainsi que de fonctions d’apprentissage en Deep Learning. Ce qui le rend capable de tracer dans un vaste espace n’importe quel objet mobile. Une fois détecté, l’appareil classifie sa nature pour déterminer s’il s’agit d’un animal, d’un engin ou d’un individu. Et le suivre, le cas échéant. Une classification qui permet en outre de réduire les fausses alertes.

Compatible avec les caméras et les hauts-parleurs de la marque

Pour fonctionner, le radar dispose d’une source d’alimentation Power over Ethernet (PoE) qui lui permet de se connecter à d’autres appareils. Comme à une caméra de vidéosurveillance capable de fournir une identité visuelle. Ou à un haut-parleur réseau pour entrer en communication avec un intrus et le dissuader d’avancer plus loin.

Possibilité de fixer deux radars ensemble

Enfin en bonus, le détecteur bénéficie de fonctionnalités de coexistence intelligente. Ainsi peut-il agir de concert avec plusieurs autres radars proches les uns des autres. Ce qui se traduit par la possibilité d’attacher deux radars dos à dos, pour obtenir une détection à 360°.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion