Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Des outils pour lutter contre le vol de carburant

Avec l'augmentation du prix du gazole, les entreprises font face à une hausse des vols de carburant menés par des bandes organisées, mais aussi à des fraudes à la carte carburant effectuées par des salariés indélicats.

Depuis le début de l’année, le ministère de l’Intérieur recense officiellement en France près de 8 200 vols de carburant par siphonnage. Les transporteurs en font bien sûr les frais. Toutefois, la fraude au carburant n’est pas le fait des seules bandes organisées. « Depuis l’augmentation du prix du gazole, nous faisons face à de multiples tentatives de vol sur les aires de repos par des individus équipés de systèmes de pompage rapides », déplore Virginie Prévost, directrice générale déléguée de Prévost Transports. Avec ses 286 véhicules moteurs et ses 500 salariés dont 370 conducteurs, cette PME familiale est spécialisée, entre autres, dans les transports de voitures confidentiels.

Outils pour détecter les vols
Pour limiter les risques de vol de carburant, les camions sont équipés dès leur mise en service du système Alertgasoil, un système de mesure de la consommation réelle du camion. « En cas de vol, une alerte est immédiatement donnée dans la cabine tandis que le système d’alerte émet une sirène extérieure à 110 décibels. En outre, un SMS est automatiquement envoyé au responsable de l’exploitation », détaille Eric Elkaim, PDG d’Alertgasoil, l’inventeur du système.

Quantifier les consommations
Grâce à cette installation, Virginie Prévost fiabilise également la comptabilisation des prises de carburant. 80% des pleins sont effectués sur ses propres sites et les 20% restants sont achetés dans des stations services par cartes de paiement dédiées au carburant. « Une fois que je récupère les fichiers de DKV et de Total [deux opérateurs de cartes carburant, NDLR], je vérifie systématiquement avec le logiciel Alertgasoil les dates et les prises de carburant », explique Virginie Prévost, qui peut ainsi contrôler et quantifier les éventuelles différences entre le volume facturé par les pétroliers et la quantité de gazole effectivement entrée dans les réservoirs.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion